Les indices PMI pour le mois de novembre pointent une contraction de l’activité. La chute de l’indice est particulièrement  forte dans les services alors qu’elle se redresse légèrement dans l’industrie. Au vu de ces indicateurs, la probabilité  augmente de voir le PIB français se contracter au quatrième trimestre. 

À 48,8, l’indice PMI composite (industrie et services) indique une baisse de l’activité en novembre. L’industrie reste en  difficulté malgré une légère amélioration.  

🢩 L’indice PMI composite (industrie et services) a atteint un plus bas de 21 mois en novembre, à 48,8. Il se situe donc  en dessous du seuil de 50 qui marque la limite entre une expansion et une contraction de l’activité. Cette baisse est  particulièrement notable puisque l’indice se situait à 50,2 en octobre et à 51,2 en septembre. 

🢩 La baisse des PMI est particulièrement notable dans les services, avec une chute de 51,7 en octobre à 49,4 en  novembre. Dans l’industrie, l’indice se redresse sensiblement (46,0 en novembre contre 43,5 en octobre) mais pointe toujours une sensible contraction de l’activité. 

Les indices PMI moroses augmentent la probabilité d’une contraction de l’activité au quatrième trimestre. Le PIB ne  devrait pas rebondir avant le deuxième trimestre 2023. 

🢩 Les vents contraires (inflation, hausse des coûts de production, difficultés économiques de nos partenaires  commerciaux) pèseront sur l’activité au quatrième trimestre. De plus, la variation des stocks, qui a contribué  significativement à la croissance française sur les quatre derniers trimestres, pourrait désormais peser négativement  sur la croissance, les entreprises ayant rempli leurs stocks. 

🢩 L’activité devrait être globalement stagnante au premier trimestre 2023, pénalisée par une inflation toujours élevée  qui pèsera sur le pouvoir d’achat (relèvement de 15 % du bouclier tarifaire notamment). A partir du deuxième trimestre  2023, l’allègement des tensions inflationnistes (du fait entre autres de la baisse de la demande d’énergie au printemps)  devrait permettre au PIB de progresser légèrement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.