lun. Mar 4th, 2024

D’après Asterès, la hausse annoncée des péages de 4,75 % entraînera une hausse de  dépenses annuelle moyenne de 6,4 € par ménage. Selon les estimations d’Asterès, un ménage  français a dépensé pour les péages autoroutiers 135 € en moyenne en 2022. Ces estimations  sont basées sur les tableaux de dépenses annuelles moyennes par ménage en France selon le  niveau de vie1. Les données utilisées correspondent au poste « Autres dépenses de transport »  qui incluent principalement les péages et le stationnement. La part des stationnements a été  retirée pour ne conserver que les montants dépensés en péages2. La hausse de 4,75 % des péages  en février 2023 entraînerait une dépense supplémentaire annuelle de 2,9 € pour les 10 % des  Français les plus modestes et de 17,8 € pour les 10 % les plus aisés3. Rapportée au niveau de  vie4, la hausse est globalement comparable selon la catégorie de ménage, à 0,025 %. 

Dépenses supplémentaires en péages en 2023 par type de ménage 

Dépenses supplémentaires péages 2023 En % du niveau de vie 

Une division par deux de la marge des sociétés d’autoroute génèrerait un gain de pouvoir  d’achat de 14 € par an et par ménage, et de 7 € pour la moitié des Français les plus  modestes d’après les estimations d’Asterès. Les profits des sociétés autoroutières, réputés  excessifs, sont régulièrement pointés du doigt5. Asterès n’étudie pas dans la présente note le  caractère excessif ou non des profits des sociétés autoroutières, débat complexe qui mériterait  une étude approfondie, et se limite à estimer les gains de pouvoir d’achat à attendre d’une  éventuelle contraction des marges des sociétés autoroutières. En postulant arbitrairement, à titre  d’illustration, que l’Etat décidait de réglementer les prix des péages et de les réduire jusqu’à  

  

1Insee, 2017, chiffres 2022 calculés par Asterès à partir de l’inflation sur les péages (Coicop : 07.2.4.2) 2 Adetec, « Le cout réel de la voiture en 2018 et son évolution depuis 2008 », 2018. Asterès a fait l’hypothèse  que les frais de péages et de stationnement sont répartis uniformément par déciles de niveau de vie 3 Cacluls effectués en considérant que la hausse intervient au premier janvier afin d’obtenir un chiffre annuel  comparable avec le niveau de vie. Estimations ne prenant pas en compte les ristournes accordées aux véhicules  électriques ou aux automobilistes qui font le même trajet aller-retour au moins dix fois par mois 4 Données Insee pour 2019 

5 Eric Jeansannetas – Vincent Delahaye, « Rapport fait au nom de la commission d’enquête sur le contrôle, la  régulation et l’évolution des concessions autoroutières », Sénat, 16 septembre 2020. 

diviser par deux la marge6des sociétés autoroutières (estimations avant la hausse des tarifs  attendue en 2023), il serait nécessaire de diminuer les prix des péages de 10 %7. Une baisse du  prix de 10 % des péages génèrerait un gain de pouvoir d’achat annuel d’environ 14 € par  méanges, et d’environ 7 € pour la moitié des ménages les plus modestes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *