sam. Juil 20th, 2024

Depuis la fin de 2022, le zloty polonais (PLN) affiche la plus forte tendance haussière parmi les devises européennes. Face à l’euro (EUR), le PLN a progressé de 3,4% sur un an. Cette performance impressionnante s’explique par plusieurs facteurs clés :

 La Pologne continue de se positionner comme un hub économique attrayant en Europe, attirant des investissements étrangers et soutenant la demande pour le zloty.

 La reprise du contrôle sur l’inflation par les autorités polonaises a renforcé la confiance des investisseurs et stabilisé la devise.

CAD : Le dollar canadien sous pression

Le dollar canadien (CAD) n’a pas réussi à bénéficier de la hausse de 10 dollars du prix du baril de pétrole en un mois. En dépit de l’augmentation des prix du pétrole, la devise canadienne a reculé de 0,3% en une semaine face à l’euro. Les raisons de cette faiblesse incluent :

 Les investisseurs restent préoccupés par la dynamique économique au Canada, notamment la récente réaccélération de l’inflation.

Les fluctuations du marché mondial et les incertitudes économiques continuent de peser sur la valeur du CAD, malgré les fondamentaux liés aux ressources naturelles.

JPY : Le yen japonais en déclin continu

Le yen japonais (JPY) continue de faiblir face à l’euro, avec une baisse hebdomadaire de 1,3%. Le seuil de 174 EUR/JPY a été franchi, et depuis le début de l’année, le yen a chuté de 12%. Les raisons principales de cette baisse persistante sont :

La politique monétaire ultra-accommodante de la Banque du Japon, visant à stimuler l’économie par des taux d’intérêt bas, a contribué à la dépréciation du yen.

Cette dévaluation a, cependant, un effet positif pour les grandes entreprises exportatrices japonaises, qui voient leur compétitivité augmenter sur les marchés internationaux.

En conclusion, le marché des changes montre des tendances variées et complexes pour le PLN, le CAD et le JPY. Chaque devise est influencée par un ensemble unique de facteurs économiques et politiques, ce qui crée des opportunités et des défis pour les investisseurs.

 

 

Par Navidh Mansoor, d’après les données Defthedge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *