12ème édition du Forum International de la Cybersécurité (FIC)

Les 28, 29 et 30 janvier 2020 à Lille Grand Palais.

Le FIC 2020 rassemblera l’ensemble des acteurs publics et privés de la confiance numérique, autour de l’une des réponses essentielles aux défis actuels : l’humain.

Le FIC : un événement leader unique au monde

Lancé en 2007 dans un milieu encore confidentiel, le Forum international de la cybersécurité (FIC) a pris un poids considérable. Il n’a pas d’équivalent en Europe et devrait réunir + 10 000 visiteurs lors de la 12ème édition (28, 29 et 30 janvier 2020), organisée conjointement par la gendarmerie nationale et CEIS (Compagnie européenne d’intelligence stratégique) et plus de 80 pays et 400 partenaires.

 

Un catalyseur de la collaboration public/privé en matière de cybersécurité.

Le FIC, événement européen de référence réunit tous les acteurs de la confiance numérique : représentants de la société civile, offreurs de services et de solutions de sécurité de confiance, utilisateurs finaux, monde public et sphère académique.
Pendant trois jours, des experts du monde entier vont échanger leurs bonnes pratiques et leurs expériences afin de mieux répondre aux cybermenaces.

Experts, ingénieurs et cybergendarmes des quatre coins du monde viennent notamment, lors du FIC, écouter les ministres de l’Intérieur et de la Défense, le secrétaire d’État au numérique, la commissaire européenne à la société et à l’économie numérique, le commissaire européen à l’Union de la sécurité…

 

Huit entreprises sur dix victimes de cyberattaques (Source : CESIN)

La cybercriminalité, les fuites de données, le phishing, l’ingénierie sociale, les rançongiciels, le hacking prennent une ampleur sans cesse croissante et possèdent la particularité de n’épargner personne : acteurs étatiques, entreprises privées de toute taille et grand public.

 

“Lille : capitale mondiale de la cybersécurité” (1)

Le FIC est né à Lille en 2007 sous l’impulsion du Général Marc Watin-Augouard.
Une ville qui se situe au premier plan en ce qui concerne la cybersécurité.
En Hauts-de-France, la cybersécurité c’est : 80 entreprises spécialisées, 25 formations dédiées et 6 500 emplois (Source : Euratechnologies).

Située à moins de 40 minutes de Bruxelles (en train), siège de la plupart des institutions de l’Union européenne, Lille bénéficie également d’une situation géographique proche des capitales européennes, telles Londres (1h30), Munich (3h30), Luxembourg (5h30) et bien entendu Paris (1h00). Une situation qui a permis l’ouverture à l’international du FIC, événement qui accueille désormais 80 pays (+20% de participants étrangers lors du FIC 2019), des délégations étrangères de plus de 40 pays différents (Amérique et Asie, Afrique du Nord, de l’Ouest, Moyen-Orient) et 400 intervenants étrangers de haut niveau.
L’ensemble des plénières et conférences est traduit en simultané.

 

Le FIC : un événement incontournable pour les acteurs français, européens et mondiaux

Le FIC est un lieu à la fois de réflexion et de business. Le FIC est un forum, favorisant l’échange au sein de l’écosystème européen de la cybersécurité et un salon, dédié aux rencontres entre acheteurs et fournisseurs de solutions de cybersécurité.
Ces deux piliers font du FIC, un événement unique qui permet à la fois de parler d’enjeux opérationnels, soit sous un angle technique, soit sous un angle juridique, politique, stratégique, éthique ou diplomatique.

 

Le rendez-vous de l’écosystème de la sécurité numérique

Le FIC rassemble chaque année tous les acteurs publics et privés de la confiance numérique. RSSI-DSI, avocats, hackers éthiques, enquêteurs de la Gendarmerie, enseignants/chercheurs, étudiants, chefs d’entreprise, directeurs métier, etc. experts et moins experts, tous se donnent rendez-vous au FIC pour à la fois, découvrir les dernières innovations technologiques, bénéficier de retours d’expérience, échanger avec leurs pairs, y compris avec leurs homologues étrangers, et même identifier de nouveaux talents !

 

FIC 2020 : replacer l’humain au cœur de la cybersécurité

Un million de postes d’experts en cybersécurité sont vacants dans le monde, un chiffre qui devrait bondir à 3,5 millions d’ici à 2022 – et 6 000 postes à pourvoir en France en 2017 (Source : cyberjobs).

“La cybersécurité a besoin de juristes, de sociologues, de philosophes, d’historiens,etc. pour garantir une sécurité de tous au service de la liberté de chacun. Il est temps de replacer l’humain au cœur du discours et de l’action” déclare le Général Marc Watin-Augouard, fondateur du Forum International de la Cybersécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.