ven. Juin 14th, 2024

Les professeurs Larry Abbott, Terrence Sejnowski et Haim Sompolinsky ont été les pionniers des neurosciences computationnelles et théoriques et ont apporté des contributions fondamentales à notre compréhension du cerveau. Ils ont également contribué à ouvrir la voie au développement d’une intelligence artificielle inspirée du cerveau. Leurs efforts sont récompensés par The Brain Prize 2024.

COPENHAGUE, Danemark–(BUSINESS WIRE)–La Lundbeck Foundation a annoncé les récipiendaires de The Brain Prize 2024, le plus grand prix au monde pour ses contributions exceptionnelles aux neurosciences. Le prix de cette année récompense les travaux pionniers de trois neuroscientifiques — le professeur Larry Abbott à l’Université Columbia (États-Unis), le professeur Terrence Sejnowski au Salk Institute (États-Unis) et le professeur Haim Sompolinsky à l’Université Harvard (États-Unis) et à la Hebrew University (Israël).

Les neurosciences théoriques et computationnelles prennent de plus en plus d’importance dans les neurosciences. Les lauréats de The Brain Prize 2024 ont apporté des contributions pionnières à ces domaines scientifiques en découvrant certains des principes qui régissent la structure, la fonction et l’émergence de la cognition et du comportement du cerveau.

D’un montant de dix millions DKK (1,3 million EUR), The Brain Prize 2024 est décerné à :
Larry Abbott (États-Unis), Terrence Sejnowski (États-Unis) et Haim Sompolinsky (Israël/États-Unis) pour leurs travaux fondamentaux en neurosciences computationnelles et théoriques.

Le professeur Richard Morris, président du comité de sélection de The Brain Prize, explique le raisonnement derrière le choix des lauréats de cette année :

« Il est inconcevable d’imaginer les sciences du cerveau modernes sans le développement concomitant de neurosciences computationnelles et théoriques. Les trois scientifiques ont appliqué des approches nouvelles et sophistiquées de la physique, des mathématiques et des statistiques pour étudier le cerveau. Ils ont mis au point des outils vitaux pour l’analyse d’ensembles de données hautement complexes acquis par des neuroscientifiques expérimentaux modernes.

Les trois lauréats ont également proposé des cadres conceptuels pour comprendre certains des processus les plus fondamentaux du cerveau tels que l’apprentissage, la mémoire, la perception et la façon dont le cerveau génère des cartes du monde extérieur. Ils ont également fourni de nouvelles informations cruciales sur ce qui peut se produire dans plusieurs troubles dévastateurs du système nerveux, tels que l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie. En outre, leurs accomplissements scientifiques ont ouvert la voie au développement de l’intelligence artificielle inspirée du cerveau, l’une des technologies émergentes et transformationnelles de notre époque. »

Au nom de la Lundbeck Foundation, la CEO Lene Skole adresse ses plus chaleureuses félicitations à chacun des trois lauréats de The Brain Prize :

« Leur recherche pionnière a créé des connaissances révolutionnaires et a ouvert la voie à d’autres scientifiques pour mieux comprendre les fonctions cérébrales critiques, y compris dans le domaine de la maladie. Ces travaux s’alignent pleinement avec notre objectif de traduire les découvertes en résultats concrets. Leurs efforts scientifiques ont commencé dans les années 70, et leur détermination, leur courage et leur persévérance au fil des décennies devraient servir d’inspiration pour d’autres scientifiques, et sont donc aujourd’hui récompensés. »

FAITS

Le cerveau humain se compose d’environ 100 milliards de neurones reliés par des billions de connexions synaptiques. Chaque fonction du cerveau repose sur le flux d’informations à travers ces réseaux de neurones extrêmement complexes. Un objectif fondamental des neurosciences est de comprendre comment ces réseaux sont câblés ensemble, et comment les schémas d’activité neuronale donnent lieu à la cognition et au comportement. L’extrême complexité du cerveau signifie que la compréhension de son langage nécessite des approches théoriques et computationnelles.

Les neurosciences théoriques et computationnelles utilisent les mathématiques, la science informatique, l’analyse théorique et les abstractions du cerveau pour comprendre les principes qui régissent sa structure, comment il traite l’information, génère le comportement et donne naissance à des capacités cognitives comme la perception, l’imagination, l’intelligence, la formation de la connaissance, la mémoire, la résolution de problèmes, la prise de décision et la production du langage. Ce domaine a jeté les bases du développement de l’IA, l’un des développements les plus révolutionnaires de la science moderne.

PLUS D’INFORMATIONS

Pour en savoir plus, consultez le dossier d’information de The Brain Prize 2024 >>

À propos de The Brain Prize

The Brain Prize est le principal prix de recherche en neurosciences au monde, décerné chaque année par la Lundbeck Foundation. The Brain Prize récompense les avancées originales et influentes dans tous les domaines de la recherche sur le cerveau, des neurosciences fondamentales à la recherche clinique appliquée. Les récipiendaires de The Brain Prize peuvent être de n’importe quelle nationalité et travailler dans n’importe quel pays du monde. Depuis qu’il a été décerné pour la première fois en 2011, The Brain Prize a été décerné à 47 scientifiques de dix pays différents. Les lauréats de The Brain Prize se voient remettre leur prix par Son Altesse Royale, le Roi Frederik du Danemark, lors d’une cérémonie dans la capitale danoise, Copenhague.

À propos de la Lundbeck Foundation

La Lundbeck Foundation est une fondation d’entreprise englobant une gamme complète d’activités commerciales et philanthropiques, toutes unies par le même objectif : traduire les découvertes en résultats concrets. La fondation est la propriétaire pérenne et engagée de plusieurs sociétés internationales de soins de santé et de technologies médicales – Lundbeck, Falck, ALK , Ellab, et Ferrosan Medical Devices – et un investisseur actif dans les entreprises, la science et les talents via ses investissements commerciaux sur les marchés financiers ; dans les entreprises de biotechnologie basées sur la recherche danoise et par des subventions philanthropiques aux talents et programmes scientifiques dans les universités danoises. Les subventions philanthropiques de la fondation s’élèvent à plus de 500 millions DKK par an, sont avant tout axées sur le cerveau et incluent le plus grand prix individuel au monde décerné en neurosciences, The Brain Prize.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *