jeu. Juil 25th, 2024
  • Les dirigeants exhortent les nations et les entreprises à collaborer dans un contexte de réalignement stratégique et de volatilité économique
  • Le président rwandais réitère son appel à une collaboration renouvelée alors que le développement du continent africain se trouve à un point d’inflexion, qui peut déboucher sur plus d’investissements et de possibilités
  • L’importance de l’alignement interculturel repose sur un panel axé sur le football

RIYAD, Arabie saoudite, 1er novembre 2023 /PRNewswire/ — Aujourd’hui, un sommet mondial se tient à Riyad, la septième edition du Future Invesment Initiative (FII7) , réunissant des personnalités internationales de premier plan, dont des ministres européens, du Moyen-Orient, ainsi que des chefs d’États. Ces dirigeants ont examiné de nouveaux principes susceptibles d’aider à renforcer l’économie internationale dans le contexte de volatilité et de perturbations croissantes observées au cours de la présente décennie.

New principles for strengthening global economy defined by Heads of State, IMF, Politicians and CEOs at Riyadh summit

La deuxième journée du FII7, intitulée A New Vision Manifest, a mis l’accent sur les défis et les opportunités disponibles pour les économies émergentes. Donnant la parole aux nouvelles « puissances moyennes » telles que le Brésil, la Turquie et l’Afrique du Sud, le sommet a examiné les moyens d’améliorer les économies nationales et le commerce international dans un contexte économique plus difficile, dans lequel il existe par ailleurs un besoin continu de solutions climatiques critiques.

Lors du grand débat qui s’est tenu dans la matinée, le ministre des Finances du Royaume d’Arabie saoudite, S.E. Mohammed bin Abdullah Al-Jadaan et S.E. Mehmet Şimşek, ministre des Finances de la République de Türkiye, ainsi que des ministres du Royaume de Bahreïn et du Royaume-Uni ont examiné les moyens d’améliorer le commerce mondial, qui a chuté à 1,7 % en 2023 contre 2,7 % l’année précédente.

Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international, a déclaré : « L’un des grands changements dans un monde qui subit divers chocs exogènes répétitifs (Covid, guerres, crise du coût de la vie) est l’augmentation de notre solidité financière. Même dans un monde de tensions géopolitiques accrues, nous sommes en mesure de prendre des décisions pour renforcer l’entreprise. »

Lors d’une session spéciale, le président Paul Kagame a prononcé un discours devant les délégués, soulignant comment son pays était devenu un exemple de prospérité économique sur le continent. Il a toutefois lancé un avertissement sur les mesures nécessaires à mettre en œuvre pour l’avenir. Le président Kagame a déclaré : « Nous espérons que davantage d’Africains pourront travailler ensemble et faire les investissements que nous-mêmes avons faits. C’est aussi une question de coopération. Je souhaite que l’Afrique puisse travailler avec le reste du monde afin que nous puissions nous entraider de la meilleure façon possible, en fonction des choix que nous faisons, sur la façon dont nous pouvons progresser. »

La deuxième journée du FII7 a également été consacrée à un sommet sur l’Intelligence Artificielle (IA) et s’est déroulée autour de discussions cruciales sur la façon dont l’IA pourrait et devrait être réglementée, appliquée, développée et mise en œuvre dans un large éventail d’applications au profit des êtres humains dans des domaines tels que la santé, la finance et la gestion environnementale.

Le thème de la collaboration interculturelle a également été souligné lors d’une session de l’après-midi avec l’ancien président de la FIA et envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la sécurité routière, Jean Todt. Les intervenants ont discuté de la façon dont les gouvernements et les institutions peuvent exploiter l’influence inégalée du sport pour faire preuve d’un leadership visionnaire, inspirer les citoyens et, en fin de compte, œuvrer à un rapprochement global.

Richard Attias, PDG de l’Institut Future Investment Initiative, a déclaré :

« Cette année, nos données montrent une baisse spectaculaire de la satisfaction à l’égard de la qualité de vie, dans le monde entier. Nous avons interrogé 53 000 personnes dans 23 pays et les résultats de notre rapport Priority Compass nous donnent à réfléchir. Ces données ont éclairé bon nombre des délibérations et des conversations qui ont eu lieu cette semaine à l’Institut FII. Avec les leaders et les plus grands investisseurs mondiaux réunis dans cette salle, dans un contexte où l’innovation se poursuit à un rythme rapide, il est de notre responsabilité envers l’humanité d’agir avec vigueur et rapidité. »

À propos de l’Institut FII

L’Institut Future Investment Initiative (FII) est une fondation mondiale à but non lucratif qui s’appuie sur des données, dotée d’une branche d’investissement, et avec un seul objectif : avoir un impact sur l’humanité. Adoptant une stratégie mondiale et inclusive, nous encourageons les grands esprits du monde entier et transformons les idées en solutions concrètes dans quatre domaines critiques : l’intelligence artificielle (IA) et la robotique, l’éducation, la santé et le développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *