jeu. Fév 22nd, 2024

Arnaud De Backer – Channel Sales Manager EMEA – Keeper Security   Comprendre à quoi ressemblent les différents types de harcèlement en ligne et quels sont les comportements des harceleurs peut vous aider à les reconnaître et à y remédier.   Les différences entre le cyberstalking, la cyberintimidation et le cyberharcèlement dépendent du degré de gravité, de la fréquence et de la légalité des comportements associés.  

Le cyberstalking : Le cyberstalking est une forme de harcèlement en ligne qui comprend l’envoi répété de messages non désirés, la surveillance des activités de la victime, la menace de divulguer des informations confidentielles et la mise en danger de sa sécurité. Il franchit la ligne lorsqu’il suscite une peur raisonnable pour la sécurité de la victime ou d’autrui.

  La cyberintimidation : La cyberintimidation, souvent associée aux enfants et aux adolescents, se réfère à des comportements en ligne visant à intimider, humilier ou harceler une personne. Ce terme englobe un large éventail de comportements, allant des insultes aux actions embarrassantes. Par exemple, lorsqu’une personne utilise les médias sociaux pour partager des mèmes méchants visant un camarade de classe, elle peut être qualifiée de cyberharceleur. Le cyberharcèlement crée un environnement hostile à l’école pour les victimes, entraînant une diminution de l’estime de soi et des conséquences néfastes sur la santé mentale.  

Le cyberharcèlement : Le cyberharcèlement englobe tous les comportements inappropriés, méchants ou dérangeants en ligne, y compris la cyberintimidation. Cela peut se produire à tout âge, que ce soit entre enfants, adolescents ou adultes. Par exemple, laisser des commentaires grossiers sur les réseaux sociaux d’une personnalité publique peut être considéré comme du cyberharcèlement. Pour faire face à de telles situations, il est recommandé de bloquer les personnes qui se comportent de manière grossière en ligne afin de protéger votre bien-être et de limiter leur impact sur vous.  

Conséquences du harcèlement en ligne   Toutes les formes de harcèlement en ligne peuvent avoir de graves conséquences pour les victimes. Un pourcentage important de français ayant subi une forme ou une autre de harcèlement en ligne ont été bouleversés par l’incident. Les recherches montrent que les victimes peuvent subir de graves conséquences sur leur santé mentale, notamment la dépression, l’anxiété, une faible estime de soi, etc. Le harcèlement accompagné de menaces peut même provoquer un syndrome de stress post-traumatique chez les victimes.

  Comment limiter le risque de devenir la cible de harcèlement en ligne ?  

  1. Utiliser des mots de passe forts et uniques pour chaque compte: Optez pour des mots de passe d’au moins 12 caractères, combinant chiffres, lettres et symboles, afin de renforcer la sécurité de vos comptes. L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe est recommandée, car il génère et stocke de manière sécurisée des mots de passe complexes dans un coffre-fort numérique chiffré.

 

  1. Gardez vos comptes de médias sociaux privés: Pour réduire le risque de harcèlement, vous devez garder vos comptes privés et n’autoriser que les personnes que vous connaissez à vous suivre.

 

  1. Nettoyez votre empreinte numérique : Votre empreinte numérique peut permettre aux harceleurs en ligne de trouver des informations personnelles identifiables (IPI) qui peuvent leur permettre de vous harceler d’autres manières. Par exemple, s’ils trouvent votre numéro de téléphone, ils peuvent commencer à passer des appels indésirables et à laisser des messages vocaux menaçants.

 

  1. Ne partagez pas trop d’informations en ligne : Le fait de partager des informations personnelles dans des environnements en ligne, tels que les médias sociaux ou les jeux vidéo en ligne, peut donner aux cyberharceleurs potentiels un outil qu’ils peuvent utiliser pour vous cibler.

  Protégez-vous du harcèlement en ligne   L’utilisation de bonnes pratiques pour protéger vos données privées peut aider à entraver les cyberharceleurs et à atténuer les dommages qu’ils peuvent causer. S’il y a une chose que vous devriez faire aujourd’hui pour protéger vos comptes en ligne, c’est de télécharger un gestionnaire de mots de passe pour stocker vos informations sensibles et donner à chacun de vos comptes en ligne un mot de passe fort et unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *