lun. Mai 27th, 2024

Par Konstantin VEIT, gérant de portefeuille chez PIMCO « La BCE est actuellement en pilotage automatique en ce qui concerne ses taux d’intérêt. Alors qu’elle pourrait encore les augmenter, l’attention s’est déplacée vers la durée probable des taux à leur pic. Nous pensons que les risques restent orientés vers des réductions de taux un peu plus tardives par rapport aux attentes actuelles du marché. Nous pensons, pour que l’inflation se normalise pleinement et revienne à l’objectif de 2 %, qu’un nouveau ralentissement de l’économie et une certaine faiblesse du marché du travail soient probablement nécessaires. Bien que le contexte du marché n’ait pas été propice à une décision sur les réinvestissements du programme d’achat d’urgence face à la pandémie (PEPP) aujourd’hui, nous envisageons que la BCE vise une réduction plus précoce. Nous ne pensons pas que la BCE exclura catégoriquement la vente d’obligations, mais nous nous attendons à ce qu’elle continue à se concentrer sur une réduction passive, graduelle et ordonnée des réinvestissements. »  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *