Le Groupe Cofina annonce que l’agence de notation régionale WARA a attribué la note de long terme « tAA » aux obligations émises par son Fonds Commun de Titrisation des Créances FTC-COFINA lors de l’opération de titrisation de créances du Groupe à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), en avril 2018. Cette notation est identique à celle d’avril 2018, ce qui démontre la constance des performances du Groupe Cofina. Portant sur un montant initial de 10 milliards de FCFA (15,2 millions d’euros) sur une maturité de 18 mois, ces obligations émises au prix de 10 000 F CFA étaient assorties d’un taux facial de 7,50% l’an.

Cette opération, la première sur le marché régional, a donné lieu à un premier remboursement de 3,65 milliards de FCFA, le 18 novembre dernier. La titrisation permet de lever des fonds en cédant un portefeuille de créances transformées en obligations, dont le remboursement ultérieur permet de rémunérer les investisseurs.

Cette notation « tAA » se situe seulement deux crans en-dessous de la note maximale permise par l’échelle régionale de l’agence de notation. Elle témoigne d’une « perspective stable » et d’un comportement du portefeuille sous-jacent de Cofina « comme prévu ».

La notation assignée par WARA porte sur des obligations senior de long terme, qui présentent le plus de garanties pour les acquéreurs. Grâce à une répartition équilibrée entre les obligations émises en Côte d’Ivoire et au Sénégal, à la bonne qualité des actifs sous-jacents et à la prévisibilité des flux de trésorerie extraits du portefeuille sous-jacent, cette émission d’obligations présente un profil de risque maîtrisé et prouve la stabilité et la durabilité du modèle de financement des entreprises proposé par Cofina, explique WARA.

Le succès de l’opération de titrisation témoigne donc de la confiance que Cofina a su créer auprès des marchés comme auprès de ses clients. Elle signe une nouvelle phase de maturation du modèle de Cofina, devenu en peu d’années un acteur-clé de la mésofinance et du financement des TPE-PME en Afrique de l’Ouest. Cette opération de titrisation réussie permet également à Cofina de dégager de nouvelles marges de manœuvre pour servir encore plus de clients et projeter son modèle vers de nouveaux marchés.

« Cette très bonne notation confirme la confiance du marché, des investisseurs et des clients dans la qualité du modèle Cofina. La titrisation des créances permet à Cofina d’ancrer son modèle sur des bases durables, et d’accroître ses capacités de financement des TPE-PME africaines, qui souffrent d’un accès trop restreint aux financements. Aujourd’hui, seules 6,4% des PME africaines déclarent avoir eu accès à un financement auprès des institutions financières. L’innovation dans l’ingénierie financière est le moyen le plus sûr d’apporter une qualité de service sans cesse croissante à tous nos clients, et de les aider à projeter leur vision dans le long terme », explique Jean-Luc Konan, Président de Cofina.

En six ans, Cofina a déjà financé 40 000 projets dans 6 pays (Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Mali, Sénégal).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *