mar. Avr 23rd, 2024

Chaque année, Viva Technology met un coup de projecteur sur les technologies à suivre.  En 2023, avec l’intérêt suscité par les IA génératives et les avancées spectaculaires qu’elles promettent, VivaTech met l’accent sur l’Intelligence artificielle.

Intelligence artificielle

Un sujet business, avec un marché représentant 136 milliards $ en 2022, mais aussi une technologie qui soulève des doutes, des craintes et des questions. L’IA est encore récente et continue de se structurer, comme d’autres secteurs avant elle tels que la crypto-monnaie ou la cybersécurité.

La dualité de l’IA occupera de nombreux conférenciers de VivaTech cette année et sera illustrée à travers des innovations et des startups présentes dans les deux Halls. Ainsi, d’après l’étude Harris Interactive Toluna réalisée pour VivaTech, les trois quarts des Européens considèrent que l’IA est souhaitable pour faire évoluer le secteur de la santé.

Principaux speakers:

Des questionnements autour de l’éthique ou de la régulation, mais aussi de son impact sur l’énergie et l’environnement. L’IA est la thématique qui fera couler de l’encre et entraînera des débats entre experts internationaux de l’IA et de la gouvernance sur les scènes de VivaTech.

Ainsi, s’exprimeront sur des sessions intitulées “AI Trends: From Lab to Market” , “(When) Will Generative AI Take Over Your Job?” ou encore “AI Ubiquity: The Good, the Bad, and the Ugly”, Kay Firth-Butterfield, en charge de l’IA et du machine learning au Forum économique mondial, Bertrand Pailhès, en charge des technologies et de l’innovation à la CNIL sur le thème IA, le bon, la brute et le truand, Tobias Hann, CEO de MOSTLY AI, l’un des acteurs incontournables des big data, basées sur l’IA, qui se concentrera sur l’éthique et les possibilités créées par des données synthétiques, nouvelles voies vers une application plus répandue de l’IA et des algorithmes ou Quentin Clark, Managing director de General Catalyst qui évoquera la thématique de la tendance IA: du laboratoire à la mise sur le marché ; Philip Moyer, Global VP, Artificial Intelligence Business, Google Cloud ou encore Joëlle Pineau, VP AI Research de Meta, professeure de renommée internationale à McGill et Yann Lecun, scientifique en chef IA de Meta, pionnier du Deep Learning et détenteur du Prix Turing de 2018.


De nombreuses innovations dans le secteur de l’IA seront à découvrir depuis l’agriculture et l’alimentation, la santé et l’amélioration de la qualité de vie au travail ou encore l’art et l’éducation.

Ainsi, venue d’Australie, la startup lauréate du concours Bayer Grants4Ag, GoMicro, présente une IA qui évalue précisément et en temps réel la qualité et la fraîcheur des aliments tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Aujourd’hui, elle s’attaque au gaspillage alimentaire.

Dans le domaine de la santé, Oraigo (Italie) propose un dispositif luttant contre le sommeil au volant sous la forme d’un bandeau qui diagnostique l’activité cérébrale du conducteur grâce à l’intelligence artificielle;

Enchanted Tools expose en première mondiale à VivaTech son robot Miroka, un robot-personnage qui ambitionne de changer le visage de la robotique en y intégrant de l’IA;

Jumbo Mana (France) propose en première mondiale son expérience d’IA générative qui redonne vie à Vincent Van Gogh et permet de générer des dialogues véridiques à 100% avec un personnage emblématique. Cette IA générative qui transforme le monde de l’art et de l’éducation, sera par la suite exposée au Musée d’Orsay; Zero10, en exclusivité France, est un miroir en réalité augmenté utilisant le Metavers dans l’univers de la mode ;

Hourone, pour la première fois en France, est une IA générative qui permet de créer du contenu vidéo avec des êtres humains virtuels en quelques minutes et dans n’importe quelle langue; Audemic, un outil puissant qui permet aux chercheurs de gagner du temps et d’organiser leurs connaissances en accédant à tout document académique d’organiser leurs connaissances par le biais de l’audio.

Sur les espaces des partenaires de VivaTech, l’IA sera au coeur de nombreuses expériences proposées aux visiteurs :

Google accueille sur son Lab plusieurs startups qui utilisent l’IA, comme PhotoRoom qui fournit un logiciel de retouche photo pour créer des images exceptionnelles et suffisamment simple pour être utilisé sans aucune formation.
Elle tire parti de l’apprentissage en profondeur avec l’IA de Google pour traduire les pixels en objets, simplifiant considérablement les tâches non créatives telles que la suppression d’arrière-plans d’images ou la suppression d’objets.

Il y aura aussi MWM, premier éditeur mondial d’applications créatives, avec plus de 200 millions de téléchargements dans le monde, qui a développé plus de 50 applications mobiles dans les catégories musique, photographie, dessin et vidéo, utilisant l’IA.

Orange invite sur son Lab Orange Cyberdéfense avec un système d’OT (operating technologies) basé sur l’IA permettant d’éviter le hacking de systèmes informatiques notamment pour les équipements industriels (Tanks Hacking Process) dans les transports ou l’énergie, qui sont très souvent la cible de cyberattaques ;

le groupe La Poste permet d’essayer l’exosquelette Apogee+ de German Bionic, qui apprend grâce à l’IA, la répétition des geste de son utilisateur. Lancé en première mondiale à VivaTech, il améliore en permanence l’efficacité et la sécurité du personnel soignant pour soulever et déplacer les patients et fauteuils roulants ou faciliter les toilettes quotidiennes ;

BNP Paribas héberge sur son Lab la startup roumaine PayByFace qui permet de payer en caisse grâce à un simple selfie et fera découvrir une expérience de paiement inédite grâce à une expérience immersive, via un écran tactile, donnant accès à un grand nombre de solutions de paiement ;

LVMH illustre sa devise SAVOIR FAIRE REVER, avec une sélection d’innovations exclusives, notamment dans l’Omnichannel & la Customer Immersive Experience, avec la startup Livstick qui permet
d’améliorer l’expérience d’achat en ajoutant à son cadeau un message vidéo personnel
pour le bénéficiaire de l’objet offert.

Chez Amazon, il y aura un nouveau modèle de réservoir d’eau qui illustre comment superviser à distance un système industriel grâce à la réalité virtuelle ou la startup Lighton, qui améliore la productivité des entreprises grâce à une plateforme d’IA clé en main, en utilisant la puissance stupéfiante des grands modèles linguistiques.

ManpowerGroup présente l’IA et le Metavers comme facilitateur du #NewHumanAge avec la ManpowerGroup Immersive Experience qui permet d’intégrer de
nouveaux talents, de se perfectionner, d’avoir des conversations B2B ou de collaborer en
temps réel. Le CIO de ManpowerGroup, Tomas Chamorro-Premuzic sera aussi présent à
VivaTech pour répondre à la question “utiliserons-nous l’intelligence artificielle pour
améliorer notre façon de travailler et de vivre, ou la laisserons-nous nous aliéner ?

Chez L’Oréal, Spotscan de La Roche-Posay est une application qui intègre la technologie
Modiface et qui offre un diagnostic précis et personnalisé de l’acné, grâce à un algorithme
basé sur l’IA/

KPMG présente Cranium, spinoff de KPMG US, qui a pour mission de
sécuriser la révolution de l’IA en fournissant la première solution de sécurité et de
confiance de l’IA du secteur. Grâce à sa plateforme logicielle Cranium Enterprise, les
organisations peuvent cartographier, surveiller et gérer leurs environnements d’IA/ML
contre les menaces adverses sans interrompre le travail de leurs équipes.

Sur le stand du French and German Tech Lab, sont mises en avant les collaborations en
matière d’IA des deux pays, qui célèbrent à VivaTech 60 ans d’amitié franco-allemande
avec l’anniversaire du Traité de l’Elysée.

United Robotics Group qui avait lancé Plato, son premier Cobiot en 2022 dans le secteur de la restauration, le présente pour la première fois dans un environnement de santé. Le robot peut aider le personnel soignant dans le transport, la livraison et le débarrassage de repas et de matériel médical. Il sera visible sur le TechLab franco-allemand et dans le VivaLounge.

Parmi sa dizaine de startups présentes, le CNRS en met deux en avant, qui utilisent les
technologies quantiques: Siquance qui développe un ordinateur universel qui révolutionne
le domaine du calcul basé sur les technologies de la microélectronique, et Exail, qui
conçoit des composants et systèmes photoniques ultra performants et fiables pour les
technologies quantiques.

Le Groupe Bouygues présente Inveniam.io, startup qui a développé un système d’exploitation de données qui offre un accès en temps réel à des données fiables, construit sur des technologies blockchain brevetées.

Edenred propose de vivre grâce à la réalité augmentée une expérience de jeu inoubliable en solo ou en équipe pour explorer le futur du travail.

IBM annonce le lancement de WatsonX, qui intègre des modèles d’IA générative lancés pour le code, l’AIOps, le travail numérique, la sécurité et le développement durable.

Le Groupe Crédit Agricole montre des cas d’usage d’informatique quantique développés par Crédit Agricole CIB, Multiverse et Pasqal.

Le Groupe SNCF invite XXII, un leader français dans l’édition logicielle de vision par ordinateur,
qui a développé son produit XXIICORE utilisant des parcs de caméras déjà existants pour
aider aux missions quotidiennes.

PricewaterhouseCoopers propose un serious game immersif dont l’objectif est de sensibiliser les équipes dirigeantes aux enjeux et risques de la cybersécurité et de leur permettre de rationaliser leurs investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *