D’après une étude IDC  réalisée pour Nutanix, seules 3% des entreprises en EMEA ont réussi à créer de nouvelles sources de revenus grâce à leur stratégie numérique. 

Londres, Royaume-Uni — Le 1er mars 2022 — Nutanix, un leader du cloud computing dans les environnements privés, hybrides et multicloud, présente les résultats d’une étude sur comment les entreprises en Europe peuvent tirer de la valeur de leurs investissements IT à travers une stratégie de transformation numérique à l’échelle de l’entreprise. Ce rapport Infobrief d’IDC réalisé pour Nutanix montre que 84 % des responsables informatiques de la région EMEA sont sous pression pour mettre en œuvre des stratégies de transformation numérique. Cependant, seulement 3% d’entre elles déclarent avoir une stratégie numérique à l’échelle de l’entreprise qui conduit à de nouvelles sources de revenus. 

 » La pandémie ayant accéléré le rythme auquel les entreprises ont investi et déployé des solutions numériques, IDC prévoit qu’en 2022, plus de la moitié de l’économie mondiale sera basée sur ou influencée par des solutions numériques « , a déclaré Sammy Zoghlami, SVP EMEA chez Nutanix.  » Le Digital-first n’exige pas seulement de repenser les systèmes, mais aussi d’adopter un état d’esprit d’entreprise où tous les dirigeants  considèrent leurs technologies numériques comme le catalyseur de la croissance de l’entreprise. L’enquête indique clairement que les organisations doivent prendre en compte les défis et les coûts potentiels liés à l’exploitation de plusieurs instances de cloud, ce qui met en évidence le besoin permanent d’une meilleure gestion multi-cloud et d’un déploiement rationalisé pour éviter l’éparpillement du cloud. »

« Les clients ne veulent plus seulement des solutions d’infrastructure qui les aident à réduire les coûts. Ils veulent des solutions qui leur offrent la flexibilité de traverser de multiples environnements de cloud hybride tout en réduisant les coûts d’exploitation à long terme. Autant l’adoption de systèmes numériques nécessite d’abord un changement de culture, autant il faut un relooking technologique pour qu’une entreprise puisse innover, s’associer et explorer de nouvelles sources de revenus « , a commenté Andrea Siviero, directeur de recherche associé chez IDC. « Pour l’avenir, ceux qui investissent dans les personnes, innovent sur les données et automatisent les processus, auront construit la résilience commerciale nécessaire à l’entreprise moderne. »

L’enquête réalisée pour Nutanix  montre que la traduction des investissements numériques en nouvelles sources de revenus est une priorité absolue pour les organisations de la région EMEA, tout comme les données et l’innovation. Pourtant, les personnes interrogées estiment que la charge de travail ne peut plus reposer uniquement sur les épaules du département informatique et qu’elle doit être assumée par la direction générale, car nous arrivons globalement à comprendre ce qu’une culture numérique, une infrastructure numérique et une priorité numérique signifient pour une organisation. Voici ses principales conclusions :

Transformer les investissements en revenus – Plus de 64 % des entreprises de la région EMEA déclarent avoir mis en place une stratégie numérique. Il existe cependant un fossé entre les entreprises, dont 32 % déclarent être dans une phase pilote de validation de concept pour leurs projets numériques, et les services informatiques, dont seulement 5 % affirment que leurs entreprises développent des stratégies numériques pour soutenir de nouvelles sources de revenus. 

Une direction plus investie dans l’IT – Les personnes interrogées indiquent clairement que pour qu’une stratégie numérique ait un impact, il est essentiel de dire adieu aux structures hiérarchiques et de passer à des approches plus fluides et orchestrées entre l’informatique et les équipes de direction. Parmi les personnes interrogées, au moins 47 % déclarent que l’approbation de leurs initiatives de transformation digitale (DX) revient à un cadre dirigeant responsable de l’expérience et l’interaction avec les clients (CXO) et non à un responsable technique. 

Un investissement accru des dirigeants est la clé – Selon l’enquête, trois piliers clés se distinguent dans la façon dont les cadres dirigeants doivent coopérer pour créer la culture numérique, en utilisant le cloud comme catalyseur pour les trois courants de la culture numérique. Il s’agit de l’économie de la valeur, de l’innovation basée sur les données et du workplace. 50 % des entreprises de la région EMEA pensent que des investissements supplémentaires dans l’infrastructure contribueront à créer une meilleure valeur numérique, et 30 % affirment qu’elles co-créent de nouveaux produits avec leurs clients et partenaires. En ce qui concerne le lieu de travail, 35 % des entreprises pensent qu’assurer un accès égal à l’information et aux outils numériques à tous les employés, quel que soit leur lieu de travail, sera le défi du futur.

La gestion de la prolifération du cloud reste également un défi crucial pour les entreprises qui entament leur voyage numérique. Par conséquent, les départements financiers s’activent pour mettre en place des mesures visant à freiner les dépenses et à gérer l’utilisation du cloud. À l’appui de cette démarche, 77 % ont repensé les processus d’achat pour permettre des modèles de paiement à l’usage et de consommation, 58 % ont rationalisé les dépenses des entreprises et des développeurs dans les ressources externes du cloud, et plus de 55 % ont activement réduit les coûts des systèmes hérités sur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.