Le Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique dévoile les résultats d’une étude exclusive OpinionWay pour le CESIN.

Paris, le 23 mai 2022 – Pour comprendre la crainte des cyberattaques et l’impact des tensions géopolitiques sur le futur de la cybersécurité dans les entreprises, le CESIN publie les résultats d’une étude quantitative menée avec OpinionWay.

Dans le contexte de guerre hybride contre l’Ukraine, OpinionWay a consulté pour le compte du CESIN, un échantillon de 300 dirigeant(e)s de PME-ETI (PDG, DG, DAF, …), dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros1.

Si seulement 8% des entreprises interrogées ont des activités avec des effectifs en Russie et/ou en Ukraine, l’augmentation des attaques cyber est une préoccupation pour la majorité d’entre elles, et en particulier pour les entreprises les plus importantes représentées dans cet échantillon.

L’instabilité géopolitique fait craindre une aggravation de la menace cyber. 59% des entreprises pressentent une recrudescence des cyberattaques, 71% de cette frange sont constitués d’ETI et 17% sont des PME de plus de 100M€ de CA.

Les attaques informatiques contre les infrastructures numériques poussent la quasi-totalité des entreprises à réfléchir à l’origine de leurs solutions informatiques. Pour 91% d’entre elles, la guerre en Ukraine a mis en lumière la nécessité d’avoir un meilleur équilibre entre les solutions de cybersécurité étrangères et les solutions nationales.

Elles sont encore 91% à affirmer que la guerre en Ukraine a mis en lumière la capacité des GAFAM à couper les flux vers les pays en conflit, démontrant ainsi une dépendance par rapport aux services cloud étrangers.

Un tiers d’entre elles est favorable à la mise en place d’actions concrètes. Elles sont en effet 75% à se dire prêtes à écarter les logiciels russes comme Kaspersky, voire à renoncer à ces programmes si elles en sont déjà équipées.

In fine, 60% des entreprises qui craignent une recrudescence des cyberattaques a durci ou transformé ses dispositifs de cybersécurité. Elles sont 30% à l’avoir déjà fait évoluer, 15% déclarent que c’est en cours, tandis que 6% envisagent de le faire.

 

1Les membres du CESIN n’ont pas été directement consultés dans le cadre de cette étude.

______________________________________________________________

A propos du CESIN

Le CESIN (Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique) est une association loi 1901, créée en juillet 2012, avec des objectifs de professionnalisation, de promotion et de partage autour de la sécurité de l’information et du numérique.

Lieu d’échange, de partage de connaissances et d’expériences, le CESIN permet la coopération entre experts de la sécurité de l’information et du numérique et entre ces experts et les pouvoirs publics. Il participe à des démarches nationales et est force de proposition sur des textes réglementaires, guides et autres référentiels.

Le CESIN est partenaire de plusieurs organismes et institutions, comme l’ANSSI, la CNIL, la BEFTI, la Gendarmerie Nationale, le Cercle Européen de la sécurité, ACYMA (cybermalveillance.gouv.fr), l’AFAI, l’EBG, le CyberCercle ou encore l’EPITA.

Le CESIN compte plus de 800 membres issus de tous secteurs d’activité, industries, Ministères et entreprises, dont CAC40 et SBF120.

www.cesin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *