dim. Mai 19th, 2024
  • L’indicateur de sentiment SERIX de Spectrum atteint un niveau de 119 points pour le gaz naturel.
  • Ce sentiment indique que les investisseurs particuliers européens anticipaient un mouvement de hausse des cours du gaz alors que l’offre et la demande évoluent.
  • Les efforts de l’Europe pour réduire sa dépendance à l’énergie russe pourraient offrir des opportunités au secteur gazier

FRANCFORT, Allemagne, 18 mars 2024 /PRNewswire/ — Spectrum Markets (“Spectrum”), la place de marché paneuropéenne de négociation d’instruments financiers basée à Francfort, a publié son indicateur de sentiment SERIX pour les investisseurs particuliers européens pour le mois de février. Celui-ci montre une accélération du sentiment haussier en ce qui concerne le gaz naturel.

Après avoir atteint un sommet d’environ 10 dollars en 2022, le prix a baissé en 2023 et depuis la mi-janvier 2024, le cours du gaz naturel accentue sa baisse, et a depuis lors rarement dépassé la barre des 2 dollars.

En mars 2023, Spectrum Markets a mis à disposition des instruments sur le gaz naturel en réponse à la demande des investisseurs. Depuis lors, l’indicateur de sentiment SERIX a été positif chaque mois, à une exception près, et a actuellement atteint 119 points en février 2024.

La valeur SERIX indique le sentiment des investisseurs particuliers, un chiffre supérieur à 100 indiquant un sentiment haussier et un chiffre inférieur à 100, un sentiment baissier. (Pour plus d’informations sur la méthodologie, voir ci-dessous).

Opinion du marché

“Le prix du gaz naturel a baissé depuis le début de l’année pour plusieurs raisons. Cela inclut les efforts pour diversifier les sources d’énergie afin de réduire les émissions, ainsi qu’une baisse de la demande intérieure et des stocks élevés en raison d’un hiver doux, tout cela combiné à un volume de production élevé”, explique Michael Hall, responsable de la distribution chez Spectrum Markets.

“D’un point de vue européen, le tableau est toutefois différent : Les investisseurs constatent une demande stable pour les livraisons de gaz GNL et une augmentation des expéditions de gaz GNL des États-Unis vers les ports européens, en raison des efforts de l’Europe pour réduire sa dépendance vis-à-vis des livraisons de gaz naturel russe. D’après le Conseil de l’Union Européenne, l’UE est déjà le premier importateur de gaz GNL au monde. La persistance du conflit a incité les États membres de l’UE à développer davantage leurs infrastructures de GNL et leurs capacités d’importation. Les investisseurs particuliers ont cherché à profiter des prix actuellement bas et ont pris des positions longues sur le gaz naturel”, ajoute Michael Hall.

Données de février de Spectrum

En février 2024, le montant des échanges sur Spectrum s’est élevé à 213,6 millions d’euros, 34,5 % des transactions ayant eu lieu en-dehors des heures de négociation traditionnelles (entre 17h30 et 9h00 CET).

80,8 % du montant des échanges ont porté sur des sous-jacents indices, 4,5 % sur du FX, 6,6 % sur matières premières, 5 % sur actions et 3,1 % sur crypto-monnaies, les trois sous-jacents les plus négociés étant le DAX 40 (30,7 %), le NASDAQ 100 (23,7 %) et le DOW 30 (10,1 %).

Si l’on considère les données SERIX pour les trois principales valeurs sous-jacentes, le SERIX du DAX 40 a chuté de 99 à 93, le NASDAQ 100 a enregistré une baisse similaire de 98 à 96, tandis que le DOW 30 a légèrement augmenté de 98 à 99.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *