Cybermalveillance.gouv.fr a coorganisé avec AFCDP et UFC-Que Choisir une conférence en ligne diffusée en direct le 16 novembre 2021, dans le but de livrer toutes les informations sur les risques cyber, et les bonnes pratiques à adopter pour protéger ses données sur Internet.

Programme et intervenants

  • Quels sont les risques encourus et qui est concerné ?
  • Que faire en cas d’usurpation d’identité, de cyber-attaque, de fuite de données massives ?
  • Comment réduire les risques d’atteinte à nos données personnelles ?
  • Quelles sont les attitudes à éviter ?
  • Et quels sont les bons réflexes à adopter ?
  • Questions / réponses

Une conférence animée par Olivier Bouzereau, journaliste

Avec les interventions de :

Paul-Olivier Gibert, Président de AFCDP

Laurie Liddell, juriste spécialisée TIC-données personnelles chez UFC-Que-Choisir

Laurent Verdier, Chargé de mission sensibilisation pour Cybermalveillance.gouv.fr

En partenariat média avec Clubic.


Le vol de données personnelles

Durant l’intervention, des questions ont été posées en direct aux participants.

Il leur a notamment été demandé en début de la conférence s’ils ont déjà été victimes de vol de données personnelles :

  • 53% des répondants affirment ne pas avoir subi de vol de données personnelles

  • 26% ont cependant affirmé ignorer s’ils ont déjà été victimes de cette menace

  • 21% ont confirmé avoir déjà été confronté à un vol de données personnelles

Le vol de données personnelles peut être la conséquence par exemple d’une tentative réussie d’hameçonnage (phishing en anglais), ou bien un piratage de compte.

Les cybercriminels peuvent en effet accéder facilement à votre compte si votre mot de passe est trop simple à deviner, ou si vous utilisez le même sur plusieurs sites dont l’un a été piraté, ou encore si vous avez précédemment été victime d’un phishing vous incitant à communiquer votre mot de passe.

Ces deux menaces sont donc souvent liées et peuvent ouvrir la voie à d’autres malveillances : par exemple, l’usurpation de l’identité d’une victime peut permettre aux fraudeurs de commettre des délits en son nom.

Il est donc nécessaire d’adopter de bonnes pratiques pour se prémunir de ces menaces et protéger ses données.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.