dim. Juil 21st, 2024

Depuis 2020, LOSANJE s’est imposé comme un pionnier de l’upcycling made in France, en transformant tout type de produits textiles finis (vêtements, draps, rideaux, chutes…) en nouvelles pièces à l’impact environnemental moindre.

LOSANJE LÈVE 2,4 MILLIONS D’EUROS POUR RÉVOLUTIONNER LE SECTEUR TEXTILE EN INDUSTRIALISANT L’UPCYCLING POUR LA PREMIÈRE FOIS

Dans un premier temps, pour ses propres collections, et depuis 2023, en appliquant des techniques d’automatisation à l’upcycling, une pratique jusque là très artisanale. Grâce à une levée de fonds, Losanje développe un processus de production viable d’un point de vue écologique, mais aussi économique et stratégique, proposé à d’autres entreprises en partenariat ou marque blanche. 

 

LOSANJE, acteur de premier plan de la revalorisation de vêtements et produits textiles finis, annonce sa récente levée de fonds de 2,4 millions d’euros. Celle-ci permet à l’entreprise de poursuivre sa mission : révolutionner le secteur textile en industrialisant pour la première fois l’upcycling via un processus intelligent, automatisé et robotisé ; une innovation destinée à revaloriser des milliers de tonnes de vêtements de seconde main et invendus chaque année.

Automatiser l’upcycling pour révolutionner l’industrie du textile

Depuis sa création en 2020, LOSANJE s’impose comme un pionnier de l’upcycling, en
découpant des vêtements ou autres produits textiles finis pour créer de nouvelles pièces à
partir des empiècements obtenus.

Au-delà d’un phénomène tendance, l’upcycling est avant tout la méthode de production
textile la plus écologique, puisqu’en employant l’existant, elle permet une réduction de près
de 92% des émissions de CO2 en comparaison à une production textile classique*.
LOSANJE se confronte à un défi de taille : l’industrialisation d’une pratique jusque-là très
artisanale. Pour y répondre, la société franchit une étape clé dans son développement en
concluant une levée de fonds en 2023, créant ainsi la première chaîne d’upcycling
industrielle capable d’atteindre des temps de cycle similaires à ceux de l’industrie
traditionnelle.

« En passant à l’échelle, nous avons réussi à faire de l’upcycling un mode de production
textile viable non seulement d’un point de vue écologique, mais aussi économique et
stratégique. Au début de 2023, nous avons validé nos processus et lancé nos premières
productions pour nos clients, et le pari est réussi. » Simon Peyronnaud, co-fondateur de
LOSANJE.
Dans un souci de pallier à la fin de vie des produits, tous ne pouvant être recyclés,
l’upcycling offre la possibilité de revaloriser toutes sortes de matières et de créer de
nouveaux produits à très forte valeur ajoutée.

Une levée de fonds pour accélérer sa croissance

Le financement de 2,4 millions d’euros obtenu fin avril 2023, soutenu par UI Investissement
et le fonds Européen de Développement Régional, Centre Loire Expansion du Crédit
Agricole Mutuel Centre Loire, l’ADEME, la BPI à travers l’initiative France 2030 et
accompagnée par la Région Bourgogne-Franche-Comté, donne à LOSANJE les moyens
d’atteindre son ambition : revaloriser 1000 tonnes de produits textiles à l’horizon 2027,
notamment à travers la collaboration avec d’autres marques ou grands groupes.
L’entreprise a pu investir un vaste atelier d’une superficie de 750 m2, renforcer son équipe
avec des professionnels hautement qualifiés, développer une nouvelle plateforme de
marque B2B et continuer son ambitieux programme de recherche et développement afin de
proposer un outil de production à la pointe.

Avec un ancrage local dans la Nièvre, LOSANJE entend également être un acteur de la
réindustrialisation et de la relocalisation de l’emploi dans le secteur textile en France.

L’upcycling, une perspective de revalorisation concrète pour les entreprises
Au cours des derniers mois, l’upcycling a connu un engouement sans précédent, stimulé par
des législations en évolution et par une impulsion sectorielle en faveur d’un impact
environnemental minimal. La loi AGEC, qui interdit la destruction des stocks excédentaires,
encourage notamment les marques à explorer de nouvelles solutions de revalorisation.

LOSANJE se positionne en tête de ce mouvement, prêt à ouvrir la voie pour redéfinir la
manière dont la mode est créée :
« Une quantité astronomique de vêtements était jusque-là jetée ou stockée pendant des
années car jamais vendue. Encore aujourd’hui, de nombreuses entreprises qui possèdent
des gisements textiles ne sont pas prêtes à se conformer aux nouvelles législations, faute
de débouchés viables. C’est aussi notre rôle, de permettre à une solution fondamentalement
écologique de se démocratiser pour accompagner l’ensemble des acteurs vers une
transition nécessaire. » Mathieu Khouri, co-fondateur de LOSANJE.

En mettant à disposition son outil de production robotisé, LOSANJE permet désormais à
d’autres entreprises de transformer leurs stocks d’invendus ou de seconde main en de
nouveaux produits destinés à être réintroduits sur le marché. En 2023, LOSANJE a produit
plus de 40,000 vêtements et accessoires upcyclés pour ses partenaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *