dim. Juil 21st, 2024

Husk Power Systems est le leader des minigrids en Afrique subsaharienne et en Inde. Ils sont rejoints par FMO et d’autres actionnaires existants dans une levée de fonds de 43 millions de dollars.   Husk Power Systems (Husk), leader des minigrids ruraux en Afrique subsaharienne et Asie du Sud, conclut une nouvelle levée fonds de 43 millions de dollars. Coordonnée par STOA côté investisseurs, cette opération marque l’entrée au capital de STOA, DFC et Proparco et un réinvestissement pour les actionnaires existants Swedfund et FMO. Elle permettra à Husk d’accélérer le déploiement de ses minigrids en zones rurales et périurbaines au Nigeria et en Inde, en vue d’améliorer l’accès à une énergie fiable, abordable et décarbonée.  

Husk, un acteur de premier plan dans le secteur des minigrids

Husk construit et exploite des minigrids au bénéfice de communautés rurales et semi-urbaines en Asie du Sud et en Afrique. Aujourd’hui présent en Inde et au Nigéria, Husk comptabilise le plus grand nombre de minigrids solaires dans les deux pays. Opérant déjà près de 200 sites, l’entreprise cherche à doubler son portefeuille dans les 12 prochains mois. Ses minigrids sont hybrides et combinent du solaire, des batteries et d’autres sources d’appoint afin de garantir aux petites entreprises et aux ménages un accès permanent à une énergie abordable et décarbonée. 

Depuis le lancement de ses activités en 2008, Husk travaille à la fois à améliorer l’accès à l’énergie, mais aussi à faciliter la transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables. De fait, l’entreprise mène également des activités de financement et vente d’équipements d’efficacité énergétique ainsi que d’installation de panneaux solaires pour acteurs industriels. Fort de 15 ans d’expérience et d’un portefeuille performant, Husk a enregistré pour la première fois un EBITDA positif au Nigéria et en Inde au cours du dernier trimestre 2022.

Non content d’être l’un des acteurs leader du marché, Husk a aussi à cœur de s’investir pour faire progresser le secteur. Début 2023, Husk a annoncé une initiative de partenariat public-privé visant à accélérer le déploiement des minigrids dans les pays les moins avancés. Plus récemment, l’entreprise a lancé son “Africa Sunshot“, un plan ambitieux détaillant sa contribution à l’objectif de l’ONU d’atteindre l’accès universel à l’énergie d’ici 2030. Dans ce plan, Husk se fixe l’objectif d’exploiter à terme 2 500 minigrids dans les communautés rurales et mal desservies d’Afrique subsaharienne.

Les minigrids, une solution face au défi de l’accès universel à l’énergie

Selon l’Agence Internationale de l’Energie, plus de 700 millions de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’électricité. La majorité d’entre elles résident en Afrique, où le taux d’électrification des 33 pays les moins avancés n’est que de 36 %. Face à ce défi, les minigrids solaires sont une solution viable qui devrait connaitre une forte demande. L’effort important d’investissement nécessité par un tel déploiement est soutenu par des programmes financés par la Banque Mondiale et ses pairs.

Au Nigeria, 90 millions de personnes continuent de vivre sans accès à l’électricité. L’extension du réseau n’étant pas une option viable à court terme, et les générateurs diesel et essence étant une solution polluante et coûteuse, les minigrids solaires sont essentiels pour améliorer les conditions de vie et créer des opportunités économiques. En Inde, bien que le pays affiche un taux d’électrification proche de 100 %, les coupures de courant quotidiennes continuent de toucher près de la moitié des ménages ruraux et le tiers des ménages urbains. Dans le nord du pays, dans les états du Bihar et de l’Uttar Pradesh, les minigrids installés par Husk permettent à des entreprises rurales, à des écoles et à des centres de santé de sécuriser une énergie fiable, abordable et décarbonée, soutenant ainsi la croissance et la création d’emplois. 

“Nous sommes ravis que STOA ait mené cette levée de fonds, qui nous permettra de déployer pleinement notre plateforme d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne et en Inde, et de contribuer à une révolution industrielle rurale. Cette opération est aussi un signal clair envoyé aux gouvernements et investisseurs, indiquant que l’industrie des minigrids est désormais bancable.” a commenté Manoj Sinha, PDG de Husk.

“Le secteur des minigrids est essentiel pour assurer l’accès à l’électricité pour tous et accélérer la transition énergétique dans les zones rurales. Il s’agit du premier investissement de STOA dans ce secteur : nous avons été impressionnés par l’expérience et les performances de Husk, dont les minigrids sont une solution très compétitive en termes de coût et de fiabilité” a expliqué Jean-Pierre Barral, Directeur Général Adjoint de STOA. “Cet investissement, qui financera le déploiement de nouveaux minigrids en Inde, au Nigéria et potentiellement dans d’autres pays africains, est parfaitement aligné avec le mandat de STOA, qui se positionne comme investisseur à impact, spécialiste des marchés émergents et des investissements durables.”

 

Husk Fondée en 2008, Husk Power Systems est la première entreprise spécialiste de l’énergie au service des zones rurales en Asie et en Afrique. Elle est propriétaire et exploitante du plus grand portefeuille de minigrids solaires communautaires sur les deux continents. Ses solutions numériques et durables accélèrent l’accès à une électricité moderne et abordable, et favorisent la croissance économique rurale et le bien-être social.

Pour plus d’informations : huskpowersystems.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *