mar. Fév 27th, 2024

La stratégie agricole européenne à 2030 est un véritable chiffon rouge agité devant une grande partie des agriculteurs. Appelée « farm to fork » de la « ferme à la fourchette », elle s’inscrit dans la volonté de parvenir à la neutralité carbone en 2050.

Le problème de la neutralité carbone voulue par l’Union Européenne et nos europathes c’est que quoi que vous fassiez, moins de carbone = moins de production agricole.

Et pas qu’un peu.

Pour le blé c’est -49 % de production attendue.

La politique européenne prépare et organise la décroissance de notre production agricole, au point de menacer notre souveraineté agricole, mais encore plus grave, l’UE nous prépare des pénuries majeures et des famines.

Cette politique de transition à marche forcée est de la folie douce, alors que je peux vous dire que je suis un fervent partisan d’autres méthodes de cultures comme notamment la permaculture, mais il faut d’abord faire monter en puissance les alternatives et voir si elles peuvent fonctionner avant de faire reculer notre agriculture actuelle. C’est du bon sens de base.

Je vous invite donc à voir cette vidéo de Xerfi Canal, où ils ne font pas de politique mais de l’économie, et vous verrez, cela ne passe pas.

 

 

Cette vidéo de l’installation du dispositif de défense policier de Rungis m’a fait beaucoup rire. Je ne dirais pas que c’est digne de la 7ème compagnie, mais nous n’en sommes pas loin. Pour éviter que les agriculteurs ne bloquent Rungis, les gendarmes ont installé un barrage… qui bloque Rungis. Pour le moment c’est drôle. Pourvu que cela dure.  

 

Par Charles Sannat  

Crise agricole – mobilisation des agriculteurs

La stratégie agricole européenne à 2030 est un véritable chiffon rouge agité devant une grande partie des agriculteurs. Appelée « farm to fork » de la « ferme à la fourchette », elle s’inscrit dans la volonté de parvenir à la neutralité carbone en 2050. Le problème de la neutralité carbone voulue par l’Union Européenne et nos europathes c’est que quoi que vous fassiez, moins de carbone = moins de production agricole. Et pas qu’un peu. Pour le blé c’est -49 % de production attendue.  

SUITE du sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *