lun. Fév 26th, 2024

Le marché obligataire américain pourrait être au centre de l’attention des investisseurs cette semaine, alors que de nombreuses enchères sont attendues aux USA mardi et que des taux supérieurs à 5% pourraient être observés sur certaines échéances court-terme. Notons que les marchés US sont fermés ce lundi.

 

Les taux 1 an et 6 mois dépassent maintenant les 5%, suite à la dernière décision de politique monétaire américaine et les commentaires des membres de la Fed. Le taux final de la réserve fédérale américaine, atteint maintenant 5,25-5,5% soit deux hausses supplémentaires de 25 pdb par rapport à ce qui était anticipé par les marchés en début d’année.

 

Malgré une perspective plus restrictive de la politique monétaire et un rebond des taux obligataires, les marchés actions continuent de progresser, sans se soucier des risques qui s’amoncellent.

 

En effet, au-delà des hausses de taux de la Fed, la saison des résultats a fait ressortir une forte baisse des bénéfices des entreprises américaines et avec la hausse des taux obligataires, les investisseurs pourraient être tentés d’investir dans la dette des Etats-Unis plutôt que sur le marché actions, jugé plus risqué. Pour autant, les indices continuent de monter.

 

Cela peut s’expliquer à court terme par le risque de voir l’Etat américain être à court de cash d’ici le mois de juillet, si le congrès ne parvient pas à un accord sur le plafond de la dette. En revanche, il est fort improbable que les USA en arrivent à ne plus pouvoir rembourser leur dette et ce contretemps reste un jeu politique qui devrait se résoudre sans risque de défaut de la part de la première puissance mondiale.

 

Concernant la politique monétaire, le compte-rendu du dernier FOMC (les minutes) sera publié mercredi soir. De plus, six membres de la Fed doivent s’exprimer durant la semaine.

 

La saison des résultats se poursuit. Mardi, Home Depot et Wallmart publieront leurs résultats et pourraient avoir des résultats solides, au vu de la consommation américaine qui ne cesse de croître. Après la clôture, Coinbase publiera des résultats qui devraient être très décevants, mais au vu de la hausse du marché depuis le début de l’année, cette dernière pourrait annoncer des perspectives encourageantes.

 

Mercredi, Baidu, Lucid ou Etsy seront surveillés, mais tous les yeux seront rivés sur Nvidia, qui se maintient en bourse, mais pourrait subir le ralentissement observé dans le secteur. Jeudi, nous regarderons attentivement Alibaba et notamment ses perspectives, qui devraient donner un aperçu du rythme de reprise en Chine. Par ailleurs, Moderna, Domino’s, Block ou Beyond the meat sont attendus le jour même.

 

Moins de sociétés de premier rang sont attendues, mais de nombreux « meme stocks » doivent publier leurs résultats et cela pourrait mettre un coup d’arrêt au FOMO constaté depuis le début de l’année, alimenté par ce type d’action, ou au contraire l’accélérer.

 

De nombreuses statistiques seront également publiées cette semaine et pourraient être surveillées de près par les investisseurs. Mardi, nous serons attentifs aux PMI manufacturier et de services en Europe le matin, puis aux Etats-Unis l’après-midi.

 

Mercredi, nous regarderons l’indice des prix à la consommation (IPC) en Allemagne, attendu en légère hausse par rapport au mois précédent. Nous surveillerons également les indices IFO pour la première puissance européenne.

 

Jeudi, l’IPC sera publié pour la zone euro et est attendu à 8,6% pour le mois de janvier, toujours bien au-delà de l’objectif des 2% de la BCE. L’après-midi sera surveillé de près par les marchés, avec la publication du PIB US, les inscriptions hebdomadaires au chômage, ainsi que les données sur les prix au travers de l’indice PCE, qui est la donnée la plus surveillée par la Fed concernant l’inflation.

 

Enfin, vendredi, l’IPC au Japon devrait faire ressortir une nouvelle accélération, alors que la politique monétaire reste des plus accommodante dans le pays. Le nouveau gouverneur de la BoJ, qui prendra la place de Kuroda en mars, pourrait décider d’une politique monétaire légèrement moins accommodante. Le chiffre définitif de la croissance du PIB allemand au T4 devrait confirmer une croissance négative, avant la publication du PIB en France.

 

Ensuite, les investisseurs se tourneront vers les Etats-Unis, avec d’autres données PCE, ainsi que sur les revenus et les dépenses des ménages, les perspectives d’inflation moyen-terme et les ventes de logements.

 

Au-delà de tous ces points, nous serons attentifs à la visite surprise de Joe Biden à Kiev, à l’enrichissement de l’uranium en Iran, qui semble bientôt atteindre le niveau nécessaire pour obtenir l’arme nucléaire ou encore aux négociations du Premier ministre anglais sur un nouvel accord avec l’Union européenne.

 

Enfin, le marché des crypto sera particulièrement suivi et notamment le géant Binance. Le cours des crypto est en forte hausse depuis le début de l’année, à l’image des marchés traditionnels, mais les risques de liquidité des acteurs restent bien présents.

 

Le risque de resserrement de la régulation, avec l’interdiction de nouvelle émission du stable coin BUSD, lié à Binance, ou encore les transferts douteux entre Binance US et une entité appartenant au patron de Binance, pourraient conduire à une forte volatilité sur le marché au cours des prochaines semaines.

 

 
 

Vincent Boy, Analyste marchés chez IG France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *