Bien que ce soit rarement le cas, les marchés financiers ont été dominés cette semaine par la  publication d’une seule donnée économique – l’indice des prix à la consommation (CPI) des  États-Unis. L’inflation globale pour le mois d’août a été de +0,1 % en glissement mensuel, la  baisse des prix de l’énergie commençant à faire sentir ses effets, ramenant l’inflation en  glissement annuel à 8,1 % après le pic de 9,1 % atteint en juin. Toutefois, le CPI Core a augmenté  de +0,6 % d’un mois sur l’autre en août. Cette augmentation est deux fois plus rapide que le  consensus Bloomberg de +0,3 % et a fait grimper le CPI Core à 6,3 % (en glissement annuel),  inversant la tendance à la baisse constante en place depuis le pic atteint en mars plus tôt cette  année. La progression du CPI Core a été répartie entre le logement (loyers) et les services  médicaux. Par ailleurs, les composantes plus volatiles, telles que les voitures d’occasion, ont  baissé moins que prévu. 

Le message des membres du FOMC (Federal Open Market Committee) est qu’ils doivent observer  une tendance constante de baisse de l’inflation avant d’être prêts à lever le pied. Les forward  guidance ayant été supprimées, c’est aux investisseurs qu’il revient de prendre en compte la  crainte d’une hausse de l’inflation. La courbe des taux américains s’est aplatie de manière  agressive, les rendements à 2 ans augmentant de 34 points de base et le rendement à 30 ans  de 6 points de base (ainsi, la courbe 2 ans-30 ans s’est aplatie de 28 points de base). Les  investisseurs semblent croire que le FOMC va continuer à augmenter les taux à un rythme  soutenu. Le pic des taux d’intérêt est toujours prévu pour mars 2023, mais le pic prévu pour les  taux est maintenant passé à 4,48 %. À la fin du mois d’août 2022, le pic interprété pour les taux  en mars 2023 était prévu à 3,98 %. Les investisseurs ont donc augmenté le taux terminal de 50  points de base à la lumière des données d’août sur les prix à la consommation. Il est raisonnable  de conclure qu’il sera difficile pour le FOMC de justifier le ralentissement des hausses de taux,  mais le processus de décision du Comité ne repose pas sur une publication isolée. Nous pensons  qu’ils seront satisfaits du resserrement qui se reflète déjà dans les conditions financières et  nous nous attendons à ce qu’une fois que ces conditions seront mises en place, l’inflation se  normalisera pour atteindre les niveaux de prix à long terme. Se pourrait-il que les taux d’intérêt  finaux soient maintenant plus que pleinement évalués ? Le marché restera très sensible au  commentaire du Comité la semaine prochaine après sa réunion de décision sur les taux. .  

Comme cela a été le cas pratiquement toute l’année, les classes d’actifs « à risque » sont restées  positivement corrélées aux prix des obligations d’État. Le prix des obligations a baissé, tout  comme celui des actions. Les spreads de crédit des entreprises se sont élargis, interprétant la  hausse des rendements comme une augmentation de la probabilité de récession pour l’année  prochaine (2023). L’épicentre de la hausse des rendements étant situé aux États-Unis, les actifs  américains ont sous-performé l’Europe et les marchés émergents. La seule exception est le  dollar américain, qui s’est apprécié par rapport aux devises mondiales, l’indice sur le dollar  américain (DXY) s’étant apprécié de 1 % sur la semaine. Le dollar américain, fort, est devenu  un sujet d’actualité – quel est véritablement l’impact d’un dollar fort ? Les marchés émergents  sont-ils menacés par la hausse du dollar américain ? L’impact de l’appréciation du dollar 

américain est un resserrement monétaire, ce qui, au niveau macroéconomique, est mauvais  pour tous les actifs à risque.  

Nous devons nous attendre à ce que les actions sous-performent la dette, conjointement à une  liquidité réduite. Il serait prudent d’éviter l’extrémité la moins bien notée du spectre des  notations de crédit qui dépend d’un financement bon marché et, en ce qui concerne la dette  des pays émergents, les marchés frontières qui dépendent du financement en dollars  américains. Enfin, nous nous attendons à ce que les entreprises et les États indisciplinés soient  punis (la Turquie en est un bon exemple). Une autre façon d’analyser l’effet de la vigueur du  dollar américain est de se demander où s’écoule tout l’excès de liquidité ou « hot money », car  lorsque la liquidité en dollar diminue, ce refuge de « hot money » est la zone la plus touchée.  Avant 2013, nous aurions écrit que les pays émergents sont à risque, mais ce « hot money » a  quitté ces pays après le « taper tantrum » et n’est jamais revenu. L’excès de liquidité a été recyclé  dans les actifs technologiques et numériques. Donc non, à part le bêta macro associé à  l’appréciation du dollar américain, nous ne sommes pas concernés par les marchés émergents  sur cette base. Cela explique également pourquoi les devises des pays émergents n’ont pas sous performé les autres devises des marchés développés par rapport au dollar américain depuis le  début de l’année, et pourquoi les actifs technologiques et numériques sont la classe d’actifs la  moins performante cette année. Veuillez vous référer au graphique de la semaine. 

Source : ICE Index Platform, en date du 16 septembre 2022, Les vues et opinions de Muzinich  sont données à titre d’illustration uniquement et ne doivent pas être interprétées comme des  conseils d’investissement. Les indices sélectionnés sont à des fins de comparaison régionale,  déterminés par Muzinich comme suit : ICE BofA Euro Corporate Index (ER00), ICE BofA Euro High  Yield Constrained Index (HEC0), ICE BofA US Corporate Index (C0A0), ICE BofA US Cash Pay High  Yield Constrained Index (JUC0), ICE BofA High Grade Emerging Markets Corporate Plus Index  (EMIB), ICE BofA High Yield Emerging Markets Corporate Plus Index (EMHB). 

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats actuels ou futurs  et ne doivent pas être le seul facteur à prendre en compte lors de la sélection d’un produit  ou d’une stratégie. 

Capital à risque. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent baisser  ou augmenter et ne sont pas garantis. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité  du montant investi. Ce document ne doit pas être considéré comme une prévision, une  recherche ou un conseil en investissement, et ne constitue pas une recommandation, une offre  ou une sollicitation d’achat ou de vente de titres ou d’adoption d’une stratégie d’investissement.  Les opinions exprimées par Muzinich & Co sont en date de septembre 2022 et peuvent changer  sans préavis. Toutes les données chiffrées proviennent de Bloomberg au 16 septembre 2022,  sauf indication contraire. 

Informations importantes 

La société Muzinich & Co. mentionnée dans le présent document est définie comme Muzinich  & Co., Inc. et ses sociétés affiliées. Ce document a été produit à des fins d’information  uniquement et, en tant que tel, les opinions qu’il contient ne doivent pas être considérées  comme des conseils d’investissement. Les opinions sont celles de la date de publication et  peuvent être modifiées sans référence ni notification. Les performances passées ne sont pas un  indicateur fiable des résultats actuels ou futurs et ne doivent pas être le seul facteur à prendre  en considération lors de la sélection d’un produit ou d’une stratégie. La valeur des  investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent baisser ou augmenter, et ne sont pas  garantis. Les taux de change peuvent entraîner une hausse ou une baisse de la valeur des  investissements. Les marchés émergents peuvent être plus risqués que les marchés plus  développés pour diverses raisons, y compris, mais sans s’y limiter, une instabilité politique,  sociale et économique accrue, une volatilité accrue des prix et une liquidité réduite du marché.    

Toute recherche contenue dans ce document a été obtenue et peut avoir été mise en œuvre  par Muzinich pour ses propres besoins. Les résultats de ces recherches sont mis à disposition à  titre d’information et aucune garantie n’est donnée quant à leur exactitude. Les opinions et les  déclarations sur les tendances des marchés financiers qui sont fondées sur les conditions du  marché constituent notre jugement et ce jugement peut s’avérer erroné. Les points de vue et  opinions exprimés ne doivent pas être interprétés comme une offre d’achat ou de vente ou une  invitation à s’engager dans une quelconque activité d’investissement, ils sont uniquement  destinés à des fins d’information.  

Toute information ou déclaration prospective exprimée dans ce document peut s’avérer  incorrecte. Muzinich ne s’engage pas à mettre à jour les informations, données et opinions  contenues dans ce document.  

États-Unis : Ce document est réservé aux investisseurs institutionnels et n’est pas destiné à être  distribué aux particuliers. Muzinich & Co., Inc. est un conseiller en investissement enregistré  auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Le fait que Muzinich & Co., Inc. soit un  conseiller en investissement enregistré auprès de la SEC n’implique en aucun cas un certain  niveau de compétence ou de formation, ni une quelconque autorisation ou approbation par la  SEC.  

Emis dans l’Union européenne par Muzinich & Co. (Ireland) Limited, qui est autorisée et  réglementée par la Banque centrale d’Irlande. Enregistrée en Irlande, numéro d’enregistrement  de la société : 307511. Adresse du siège social : 32 Molesworth Street, Dublin 2, D02 Y512,  Irlande. Emis en Suisse par Muzinich & Co. (Suisse) AG. Enregistrée en Suisse sous le numéro  CHE-389.422.108. Adresse du siège social : Tödistrasse 5, 8002 Zurich, Suisse. Emis à Singapour  et à Hong Kong par Muzinich & Co. (Singapore) Pte. Limited, qui est autorisée et réglementée  par l’Autorité monétaire de Singapour. Enregistrée à Singapour sous le numéro 201624477K.  Adresse enregistrée : 6 Battery Road, #26-05, Singapour, 049909. Émis dans toutes les autres  juridictions (à l’exception des États-Unis) par Muzinich & Co. Limited. qui est autorisée et  réglementée par la Financial Conduct Authority. Enregistré en Angleterre et au Pays de Galles  sous le numéro 3852444. Adresse enregistrée : 8 Hanover Street, Londres W1S 1YQ, Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.