ven. Juin 14th, 2024

Analyse des fluctuations du marché de l’énergie: Cette dernière semaine, la baisse des prix de l’énergie se poursuit, principalement sur ceux du gaz :

Gaz : -4,2% sur les prix pour 2024 et -5,9% pour les prix de décembre 2023. Le prix du gaz est en net recul du fait d’une situation rarement atteinte en Europe. Les stocks de gaz du continent sont remplis à 99,6% et ne désenplissent que faiblement pour le moment. Dans ce contexte, certains pays comme l’Espagne vont devoir refuser des cargaisons de GNL car leurs capacités de stockage arrivent à saturation. L’effet combiné de la douceur des températures, la production renouvelable importante et le recul de la production industrielle a entraîné uen forte baisse de la consommation de gaz en Europe, si bien que nous semblons en posséder en surplus à présent.

Électricité : -2,2% sur les prix pour 2024 et +0,4% pour les prix de décembre 2023. Le prix de l’électricité a été plus stable que pour le gaz, avec des baisses de moindre ampleur et concernant uniquement l’année 2024. La chute du prix des combustibles ainsi que la remontée des températures est plutôt favorable à des diminution de prix. Cependant, la hausse du prix du CO2 est venue tempérer la situation dans le secteur électrique. Les fondamentaux se maintiennent à la baisse pour les prochains jours. 

CO2 : +1,4% sur les quotas pour décembre 2023. 

Pétrole : -3,7% sur le prix du pétrole. le baril a encore perdu de sa valeur à mesure que la situation sur le conflit dans la bande de Gaza semble se circonscrire à cette zone. Le prix est toutefois remonté vendredi car la baisse a semblé excessive pour le marché. Il semblerait que le premium de prix pratiqué sur le prix du baril a disparu pour le moment, bien que la situation au Proche-Orient demeure préoccupante et tendue. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *