Le FID a lieu les 25, 26 et 27 novembre à l’espace Champerret, à Paris. Au menu de ce rendez-vous incontournable organisé par le ministère des Armées, des conférences et tables rondes autour des grandes innovations du moment, avec une centaine de projets exposés, et un espace rencontre entre innovateurs, maîtres d’œuvre industriels et investisseurs. 

C’est une rencontre unique avec les acteurs de l’innovation de défense, autour des projets phares soutenus par le ministère des Armées.

Pour en savoir plus :

 

Plus de 110 projets mis en valeur

Plus de 110 projets seront présentés à l’espace Champerret, répartis en 6 univers : gagner la guerre avant la guerre ; soutenir le combattant ; innover pour se transformer ; anticiper les ruptures ; construire ensemble ; 60 ans d’innovation à la DGA.

Plus d’une centaine de projets présentés:

La nature des conflits évolue et les champs de conflictualité s’élargissent (cyberespace, espace exo-atmosphérique, fonds marins) en plus des traditionnels milieux terre, air, mer. Ils nécessitent de toujours s’adapter, tant en termes d’équipements que de modes d’action, afin de garantir la supériorité opérationnelle et la défense des intérêts de la France. La dynamique d’innovation du ministère des Armées vise à constamment conserver la supériorité technologique de la France pour lui permettre d’agir de manière souveraine et autonome dans tous les milieux.

 

HELMA-P*

L’arme laser anti-drones
Projet porté par la société CILAS et Arianegroup
Développement d’une solution innovante à base d’un système laser, capable de détecter, identifier, poursuivre et neutraliser des mini et micro drones utilisés à des fins malveillantes (survol de zones sensibles…). Le système laser agit pour éblouir les instruments d’observation ou altérer la menace drone.

HELMA-P peut être couplé à différents systèmes de détection et de surveillance (optique, radar,
son…). Plus précis et furtif que tout autre système antidrone actuel, ne nécessitant qu’une logistique réduite car n’employant pas de munitions, HELMA-P est conçu pour traiter une cible en mouvement avec une précision
extrême, sur les théâtres d’opération comme en milieu
urbain.

Aeromalies

L’intelligence artificielle pour l’identification des anomalies du trafic aérien
Projet porté par la Direction générale de l’armement et l’armée de l’Air et de l’Espace
Utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle pour automatiser la détection d’anomalies dans les
trajectoires des aéronefs. Les contrôleurs aériens pourront ainsi bénéficier d’outils intégrant des technologies de pointe pour assurer de manière automatisée, fiable, continue et en temps quasi-instantané la mission de surveillance du ciel, ce qui leur permettra de se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée.
A ce stade, un premier démonstrateur a été développé et testé avec succès par des contrôleurs aériens
militaires. A terme, le système Aeromalies pourra être intégré dans le programme SCCOA (Système de
Commandement et de Conduite des Opérations Aérospatiales, opéré par l’armée de l’Air et de l’Espace)
et intégrer la panoplie des futurs outils d’aide à la décision mis au service des contrôleurs aériens.
À voir au FID : une démonstration en temps réel de la solution avec des éléments issus d’internet.
Le ministère des Armées doit bénéficier des dernières innovations pour
pouvoir les adapter à la réalité des opérations et ainsi accompagner et
protéger le combattant sur les théâtres d’opérations. Les efforts portent
notamment sur le maintien en conditions opérationnelles (MCO)
des systèmes d’armes, sur leur amélioration et leur adaptation aux
conditions en OPEX, mais aussi sur la protection et l’accompagnement
du combattant.

 

OPTIFAB*

Utiliser les technologies de la fabrication additive pour les véhicules blindés légers
Projet porté par Arquus
Evaluation de l’apport potentiel des technologies de fabrication additive pour la réalisation de démonstrateurs
de protection de planchers des véhicules blindés légers. Deux axes de travail sont considérés : l’un
relatif aux phases de conception des protections et l’autre relatif aux phases de maintien en condition
opérationnelle. Les bénéfices attendus de la fabrication additive sont une réduction des délais de réalisation des démonstrateurs pour les solutions de protection, l’accès à de nouvelles structures mécaniques avec un potentiel de performance élevé dans le domaine de l’effet de souffle (gain structurel, masse, etc.), ainsi que l’amélioration de la disponibilité des matériels de rechange, en OPEX notamment.
À voir au FID : les pièces 3D

* Optimisation de la fabrication des protections anti-blast et des pièces de rechange pour véhicules légers

hPEBS*

Un procédé innovant de culture de peau autologue pour les très grands brûlés
Projet porté par l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées, le Centre de transfusion sanguine des armées et l’Hôpital d’instruction des armées Percy.
Développement d’un substitut épidermique autologue innovant pour les victimes de brûlures sévères,
dont la surface corporelle brulée dépasse 70%. A partir d’une petite biopsie de peau de 1 à 5 cm2, le procédé a la capacité de produire jusqu’à 1 m² de substitut épidermique tout en favorisant la prise de greffe et la reformation de l’épiderme fonctionnel. Ce substitut épidermique autologue a été développé pour améliorer la capacité de prise en charge des blessés aux brûlures graves et étendues nécessitant des traitements d’exception. L’autorisation d’utilisation du procédé est en cours auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour de prochains tests cliniques.
Intérêt opérationnel : actuellement, les brûlures touchent environ 10% des blessés de guerre. Ce taux peut être très supérieur dans le cas d’explosion ou d’incendie dans des lieux confinés (navires, véhicules, cockpits).
À voir au FID : une présentation du projet et de ses évolutions.

* Human-Plasma Based Epidermal Substitute

 

SPEEN*

Des textiles intelligents au profit des pilotes
Projet porté par le personnel naviguant de l’escadrille CEPA-10S, l’Institut de Recherche Biomédicale
des Armées, le Département de médecine aéronautique opérationnelle et la société Carré
Technologies.
Conception de textiles intelligents permettant de capter les différentes constantes physiologiques des pilotes. Les capteurs mesurent leurs paramètres instantanés (la pression partielle
d’oxygène, le pouls, l’activité cérébrale, etc.), les informent de la situation et permettront de
prédire, grâce à l’intelligence artificielle, une situation critique. L’enjeu est d’améliorer la sécurité des vols en alertant le pilote d’éventuelles défaillances du combattant dans un environnement hostile à l’homme. SPEEN permet d’avoir un suivi physiologique individuel et ainsi de diminuer la baisse de performance en vol lors d’entrainements et d’opérations.

 

DEFENSE ANGELS

Réunion DEFENSE ANGELS AU Forum innovation défense 2021 – DEFENSE ANGELS- comment un réseau de Business Angels peut accompagner l’innovation de défense.

Intervention de Guy Gourevitch – président honoraire de France Angels

et François MATTENS – directeur de l’innovation au GICAT

 

Depuis sa création en 2018, l’AID c’est :

  • Près de 400 projets d’innovation accélérés
  • Près de 600 nouvelles start-up référencées
  • Plus de 200 projets lancés avec la Direction générale de l’armement (lutte anti-drone, intelligence artificielle, interaction Homme-Machine, spatial…)
  • Près de 80 projets d’innovation participative
  • Près de 400 projets de recherche

Droits : AID

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.