lun. Mai 27th, 2024

 

En France, où la consommation globale a diminué, l’épicerie est le seul secteur qui a connu une augmentation. Malgré un taux d’inflation plus faible (5,99 % en janvier 2023) que ses voisins allemands (8,70 %) et britanniques (10,05 %), tous les principaux secteurs d’activité en France ont connu une baisse significative, notamment la beauté et les cosmétiques, la mode et l’habillement, le luxe et la joaillerie, ainsi que la maison et le jardin. Le trafic en France a chuté de 11,12 %, alors qu’au niveau mondial, la baisse n’a été que de 2,88 %. Le gel des prix de l’énergie par le gouvernement n’a pas suffi à protéger le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires françaises, en particulier pour les ménages les plus importants.
 
Dans un contexte d’incertitude économique croissante, la demande de biens non essentiels a diminué en 2022. L’industrie de l’épicerie est une exception à la règle, car elle a connu une augmentation de 1,18% d’une année sur l’autre (YoY). C’est également l’industrie CPG & Retail en ligne la plus prometteuse pour le début de 2023, affichant un taux de croissance de 9 % en glissement annuel en raison de l’adoption croissante des applications d’épicerie.
 
Le rapport exclusif de Similarweb : L’état du commerce électronique – Édition France donne un aperçu de ce que les acheteurs rechercheront en 2023, ainsi que des secteurs d’activité qui connaissent la plus forte croissance ou le plus fort déclin en raison de l’évolution des habitudes d’achat en ligne.
 
 
 

 

Principales conclusions:

Au global:
 

  • Bien que le taux de chômage en France ait baissé et soit resté inférieur à 7,5 % tout au long de l’année 2022, la hausse de l’inflation a eu un impact majeur sur le comportement des acheteurs, entraînant une baisse des dépenses de consommation.
  • L’épicerie est le seul secteur à avoir connu une croissance dans l’espace numérique, avec une augmentation de 1,18 % d’une année sur l’autre. C’est également le secteur des produits de grande consommation en ligne le plus prometteur au début de 2023, avec un taux de croissance de 9 % d’une année sur l’autre, en raison de l’adoption rapide des applications.
  • En réponse à la hausse de l’inflation, les consommateurs français ont cherché des alternatives moins chères à leurs achats habituels, tels que les bijoux et les vêtements.

 
 
Beauté et cosmétiques:
 

  • Bien que le groupe L’Oréal, un géant de la beauté, ait annoncé un chiffre d’affaires mondial de 38,2 milliards d’euros en 2022, l’industrie de la beauté et des cosmétiques en France a connu une baisse de 3,07% du trafic et de 11% des ventes en ligne, selon la Fevad (Fédération française de la vente en ligne).

 

  • La France et l’Italie, connues pour leur style de vie luxueux et leur mode haut de gamme, sont les deux seuls pays européens de notre analyse à avoir connu une baisse de trafic.

 

  • En termes de segments industriels, les produits de soins personnels ont pris le pas sur les produits de maquillage, avec manucurist.comkerastase.fr et typology.com parmi les leaders du trafic.

 
Mode et habillement
 

  • En 2022, la France a connu la plus forte baisse de trafic parmi les 10 premiers pays de l’industrie de la mode et de l’habillement, avec une diminution de 6,98% en glissement annuel.

 

  • Pour économiser sur leurs dépenses de consommation, les femmes françaises se tournent vers des détaillants plus abordables tels que cinelleparis.com et shopcider.com.

Épicerie en ligne
 

  • En France, ce sont les apps d’épicerie qui ont connu le plus de succès en termes de croissance, les visites in-app des apps d’épicerie en ligne ayant augmenté de 15% en glissement annuel au S2 2022. Il s’agit du taux de croissance le plus élevé parmi les catégories analysées, les apps de maison et de jardinage ayant progressé de 8 %, les apps de marketplace de 1 %, et les apps des autres secteurs ayant connu une baisse des sessions d’apps mensuelles.

 

  • Cette tendance pourrait être attribuée au cycle de vie court des produits d’épicerie par rapport aux biens de consommation non périssables, ainsi qu’à la commodité des achats d’épicerie en ligne, qui permet aux consommateurs de faire leurs courses dès qu’ils ont du temps libre.

 
 

Chart

 
Luxe et joaillerie
 
 

  • En Europe, c’est la France qui a connu la plus forte baisse de trafic (-7,10 % en glissement annuel). En conséquence, les Français ont cherché des moyens d’acquérir des articles de luxe à des prix plus raisonnables.

 

  • 58facettes.fr (+139,3 %), un site de bijoux d’occasion, et fr.acuitis.com (+115,1 %), qui propose des lunettes de luxe à bas prix, ont été parmi les domaines les plus prospères en France.

 

  • Alors que posséder une Rolex ou une montre Patek Philip peut être l’objectif final de beaucoup, Pandora est un acteur de premier plan sur de nombreux marchés du luxe en ligne en pleine croissance. Malgré cela, les marques de luxe françaises comme Cartier continuent d’attirer des clients du monde entier, et le géant des produits de luxe LVMH, dirigé par Bernard Arnault, l’homme le plus riche du monde, devrait connaître un brillant avenir sur les marchés asiatiques en pleine croissance comme le Viêt Nam et la Corée du Sud.

 
 

 
 Maison et jardin
 

  • En 2022, les Français ont cherché à réduire leurs dépenses énergétiques en raison de la crise du coût de la vie, ce qui a permis à des sites Web tels que fioulmarket.fr et fioulreduc.com de connaître une croissance massive du trafic de 103,2 % et 53,4 % en glissement annuel, respectivement.

 

  • Même si le trafic a considérablement baissé en glissement annuel, la France reste un marché important pour les détaillants du secteur de la maison et du jardin, puisqu’il s’agit du troisième marché le plus important dans ce secteur.

 
 
 
Total Traffic and YoY Traffic Change Siloed by Country for the Home & Garden Industry
All Traffic, Key Markets, Sep ’22 – Dec ’22

Chart

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *