ven. Juin 14th, 2024

C’est la bonne nouvelle que tout le monde attendait : en janvier, l’inflation baisse enfin (source), notamment grâce au ralentissement des prix de l’énergie, de l’alimentation et des produits manufacturés sur un an.

Une embellie qui ne doit pourtant pas occulter la réalité : la Banque de France ne prévoit pas un retour de l’inflation sous la barre des 2 % avant 2025, ce qui ne présage pas une baisse rapide des taux (après une flambée de 58 % sur un an pour les taux moyens de crédits immobiliers – source).

Dans ce contexte, les banques poursuivent une politique d’octroi stricte et préfèrent concentrer leur activité sur l’accession à la propriété. Malgré l’apport d’un bien immobilier en garantie, les propriétaires à la recherche de liquidités pour financer des travaux, investir dans un nouveau bien ou gérer une dépense imprévue, se heurtent à la frilosité des banques ainsi qu’à la complexité des dispositifs existants (crédit hypothécaire, vente à soi-même, prêt viager hypothécaire).

Pour répondre efficacement à cette problématique, la start-up Imotreso a développé des solutions pour aider les propriétaires à monétiser leur patrimoine immobilier en utilisant un principe juridique ancien : la vente à réméré. Concrètement, les propriétaires peuvent vendre temporairement leur bien tout en continuant à l’occuper, avec la possibilité de le racheter ou de le revendre.

Débloquer son capital immobilier

Contrairement aux pays anglo-saxons, allemands ou belges, les banques françaises sont réticentes à accorder des prêts hypothécaires. C’est d’ailleurs en travaillant au Crédit Agricole que Jean-Baptiste Parent, centralien et financier, a constaté la difficulté pour les propriétaires de rendre liquide leur patrimoine immobilier

“De nombreux propriétaires possédant un patrimoine immobilier important n’ont pas forcément de liquidités pour investir dans un nouveau projet ou pour financer les études de leurs enfants”, déclare-t-il.

En réponse à cette frilosité bancaire, il a fondé Imotreso : cette société utilise la vente à réméré définie dans le Code civil pour permettre aux propriétaires de débloquer des fonds.

    “Dernier dossier en date : un client nous a contactés après l’achat d’un terrain car il n’obtenait pas de financement pour la construction de sa maison en raison de son statut d’indépendant. Notre solution de réméré lui a permis de débloquer des fonds pour construire sa maison.”

Des solutions ingénieuses pour débloquer des liquidités

En s’appuyant sur le mécanisme de la vente à réméré, Imotreso propose aux propriétaires de céder temporairement leur bien immobilier pour un prix d’environ 70 % de sa valeur. Avec un avantage de taille : ils en conservent la jouissance, soit en l’occupant, soit en encaissant les loyers.

Ensuite, dans la limite d’un délai d’environ deux ans, ils peuvent :

  • Racheter leur bien à un prix légèrement supérieur ;
  • Ou alors le revendre afin d’encaisser les 30% restants.

Ce mécanisme offre une flexibilité financière particulièrement avantageuse pour ceux qui ont besoin de liquidités pour rembourser des dettes, investir ou financer une entreprise.

Une opération sécurisée et encadrée

Le contrat de réméré, comme toute transaction immobilière, est rédigé par un notaire.

Imotreso procède en amont à une étude approfondie des dossiers pour valider la faisabilité de chaque opération. La start-up informe également ses clients sur les tenants et les aboutissants du réméré afin qu’ils prennent une décision éclairée.

“Si le client souhaite racheter mais que ses perspectives de financement sont incertaines, nous lui déconseillons l’opération”, précise Jean-Baptiste Parent.

Des intérêts alignés

L’objectif d’Imotreso ? Offrir une solution viable à ses clients en leur permettant de financer des projets ou de rebondir comme en témoigne Bruno M. : “il nous aura fallu 5 mois et demi pour reprendre les démarches bancaires et retrouver un contrôle total de notre maison.”

    “Même si l’opération reste plus onéreuse qu’un prêt bancaire, nous avons trouvé un modèle équilibré entre le rendement souhaité par l’acquéreur et le coût supporté par le vendeur. L’objectif de l’acquéreur n’est pas de se constituer un patrimoine immobilier mais de permettre au vendeur de sortir du réméré dans les conditions fixées au départ.”

Déjà plus de 5 000 projets étudiés dans toute la France

Fidèle à sa philosophie, Imotreso souhaite continuer à se développer en sélectionnant très soigneusement ses dossiers, qui sont quasi-exclusivement constitués de biens immobiliers résidentiels.

Son ambition a toujours été de préserver un cercle vertueux, qui soit gagnant pour l’acquéreur et le vendeur. Et le concept rencontre un franc succès ! Alors que son activité a réellement démarré en 2019, Imotreso a depuis réalisé près d’une centaine d’opérations.

Les (grands) petits plus

Des solutions éligibles à un large éventail de propriétaires. Contrairement au financement bancaire, les indépendants, les retraités, les salariés en CDD, les interdits bancaires, les personnes sans emploi… peuvent bénéficier de la vente à réméré.

Une offre sur mesure. Imotreso personnalise ses propositions en fonction des besoins de chaque client. Son offre est toujours totalement transparente et détaille l’ensemble des coûts de la vente à réméré.

Un accompagnement de A à Z. Les clients sont accompagnés du début à la fin : de l’étude de faisabilité de la vente à réméré jusqu’à la sortie de l’opération, en passant par l’éventuelle recherche de financement pour le rachat.

À propos de Jean-Baptiste Parent, le fondateur

Centralien, diplômé de l’ESSEC et de l’ICH, Jean-Baptiste PARENT a découvert la vente à réméré en tant qu’investisseur lorsqu’il travaillait au Crédit Agricole.

C’est en rencontrant des clients qui avaient besoin de débloquer des liquidités qu’il a compris l’utilité de ce mécanisme encore trop méconnu. Environ un an après la mise en place de cette solution, ces derniers ont pu racheter leur bien.

Fort d’une expérience de 10 ans dans la banque, il a décidé en 2018 de créer une société spécialisée dans la vente à réméré pour aider tous les propriétaires à monétiser leur patrimoine immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *