Les metavers sont en train de révolutionner et réinventer le monde du digital.
En 2030 ils représenteront un marché de 1 500 milliards de dollars à travers la
planète.

ATLAS V, UN DES LEADERS MONDIAUX DES METAVERS, EST FRANÇAIS !

Pionnier de l’informatique spatialisée, l’entreprise française Atlas V travaille
depuis 4 ans sur les mondes virtuels. Reconnu et multi-primés aux États-Unis, en
Europe et en Asie pour ses créations, Atlas V se positionne comme l’acteur
incontournable de cette révolution technologique et sociétale.

POUR ATLAS V, METAVERS = FORMIDABLE OPPORTUNITÉ POUR LA CULTURE
& LE MADE IN France

Fort de son expérience et expertise, le groupe Atlas V souhaite se positionner
en France comme l’acteur majeur de la culture. Les mondes immersifs sont une
formidable opportunité pour le spectacle, les connaissances, les arts… Les
mondes virtuels que l’on peut explorer dans les metavers seront des nouveaux
puits de connaissance.
Par exemple, vous avez toujours voulu visiter la grotte de Chauvet, découverte
en 1994 ? AtlasV a créé une expérience immersive dans laquelle on « vit » la
grotte, on croise l’ours des cavernes et nos ancêtres comme si on y était ! Cette
expérience immersive de Chauvet, a été nominé aux Emmys Awards.
`
Ce projet « A l’aube de l’Art » est téléchargeable et gratuit, il a été créé par
AtlasV, Google Arts, Smergc et la région Rhône-Alpes :
https://store.steampowered.com/app/1236560/The_Dawn_of_Art/?beta=0
Atlas V, qui pourrait s’installer aux États-Unis, souhaite plus que jamais s’ancrer
en France qui représente pour eux « la Silicon Valley de l’immersif ». Pour Atlas
V, la France et sa vision économique, ses valeurs, sa jeunesse et sa culture
doivent en faire le cœur du metavers culturel.
La création française doit occuper une place majeure dans cette révolution
numérique et Atlas V a pour objectif d’être le vecteur de cette révolution.

LES METAVERS A LA FRANÇAISE, UNE CHANCE ÉCONOMIQUE UNIQUE POUR
LES JEUNES

Atlas V souhaite soutenir, dans le cadre de France 2030, un projet structurant
pour la filière des industries culturelles nationale et le rayonnement de la culture
française dans les nouveaux carrefours d’audience virtuels. Une formidable
opportunité pour créer des dizaines de milliers d’emplois et retenir les jeunes
français dans cette bulle de l’économie digitale. Le metavers et ses nouveaux
métiers représentent ainsi une opportunité de revalorisation des industries
créatives made in France.
La France dispose de 2 atouts majeurs dans ce contexte : un grand nombre de
talents reconnus, et des fonds publics qu’elle peut investir dans cette nouvelle
« économie de la création ». Google, Facebook, HTC, une multitude
d’opérateurs de téléphonie et chaînes de télévision en Amérique, Europe et Asie
ont déjà investi dans des coproductions immersives internationales dirigées par
des Français.
Celles-ci créent en France de nombreux emplois et contribuent à la
construction d’un catalogue qui valorise notre présence dans le secteur du
divertissement immersif. Grâce à elles, et à leurs nombreuses récompenses
dans les grands festivals mondiaux du film et du jeu vidéo, la France est souvent
considérée comme la « Silicon Valley de l’immersion ». De même, les
nombreuses formations françaises d’ingénieurs, de graphistes et de designers
sont reconnues à l’international.

ATLAS V EN CHIFFRES

– Fondé en 2017 par quatre Français, Fred Volhuer (PDG), Arnaud Colinart
(développement créatif et opérations), Pierre Zandrowicz (création) et Antoine
Cayrol (développement commercial).
– Après 4 ans d’existence, Atlas V a passé la barre des dix millions d’euros de
revenus annuels.
– Une croissance encore plus forte est attendue dans les prochains mois avec une
commercialisation B2C du catalogue qui devrait générer plusieurs dizaines de
millions de revenus, à mesure que les technologies immersives progressent.
– Atlas V emploie trente personnes à temps plein et soixante-dix en mission sur
les productions en cours.
– Que ce soit en revenus, en nombre de partenaires financiers ou en nombre de
distinctions et récompenses, le groupe Atlas V est le leader en France et en
Europe du divertissement immersif et se place sur le podium au niveau
mondial.
– ATLAS V, le leader en Europe des metavers est Français. Récompensé aux ÉtatsUnis et en Europe à de multiples reprises pour ses créations, Atlas V est le studio
immersif le plus récompensé ces trois dernières années.
– Avec par exemple deux nominations aux Emmy Awards, cinq sélections au
festival du film de Sundance, un Lion d’Or à la Mostra de Venise, un Peabody
Award, ainsi que le Grand Prix VR à Annecy. Atlas V veut être un acteur
incontournable dans la culture de cette révolution technologique et sociétale.

UNE EXPERTISE ET DES OUTILS AU SERVICE DE LA CREATION ARTISTIQUE

– Atlas V a inventé et développé une solution unique, « Russel », permettant la
captation et la diffusion live du spectacle vivant virtuel. « Russel » permet à des
artistes et diffuseurs de proposer des performances live dans des mondes
virtuels en réalité virtuelle (VR Chat, Alt Space, Horizon) ou des plateformes de
jeux vidéo tels que Minecraft ou Animal Crossing. « Russel » permet également
à un plus grand nombre d’individus et d’organisations de bénéficier des
possibilités de création d’événements dans des mondes virtuels.
– Atlas V, lauréat du prix IFCIC Entreprendre dans la Culture 2020, travaille avec
les diffuseurs publics tels qu’Arte France et le groupe France Télévisions et
bénéficie du Fonds « Nouveaux médias » opéré par le CNC qui soutient ses
productions dans dispositif de soutien à l’innovation « Choc de modernisation ».
– Atlas V collabore avec des producteurs désireux de porter leurs œuvres
narratives sur de nouveaux formats comme Darren Aronovsky (Oscarisé avec
Black Swan), Terrence MALICK (2 Palmes d’Or à Cannes), MK2, les JO Paris 2024
ou encore le studio Aardman, créateur notamment de « Wallace & Gromit » et
récompensé de 4 Oscars.

QUESTIONS A FRED VOLHUER, PDG D’ATLAS V

Pourquoi les metavers sont-ils l’avenir du digital ?
Avec la 4G on est passé d’un monde qui ne bougeait pas, à un monde où tout est
vidéo avec l’avènement de réseaux sociaux, comme Snapchat, ou des
plateformes Youtube et Neflix. Mais tous ces mondes vont se superposer grâce
à la 5G et aux lunettes VR/AR qui vont permettre de profiter des mondes
immersifs.
Ces mondes virtuels, les metavers, répondent à une attente du public. Il y a chez
les jeunes un désamour pour les écrans plats. Ils ne veulent plus être passifs
mais devenir acteur dans leur propre monde, se voir évoluer, acheter des
choses, se mettre en scène. Ainsi, un simple casque de réalité virtuelle permet
de devenir acteur de son propre divertissement. C’est l’avènement d’une toute
nouvelle forme de curiosité.
C’est une révolution ?
Complètement. C’est un nouveau continent où tout est à construire.
Aujourd’hui, le patron de Netflix lui-même le dit : ‘Mon plus gros concurrent, ce
n’est pas Apple ou Amazon, c’est la plateforme de jeu Roblox’.
Si Google, en tant qu’architecte de l’information, est parvenu à devenir la clé
d’entrée du web première génération vers les connaissances écrites, et
Youtube/Netflix/Facebook vers les flux photo et vidéo des réseaux sociaux, nous
entrons désormais dans une ère où les acteurs vont tenter de prendre une
place de choix pour capter les audiences du web spatial.
Vous êtes déjà un des leaders de ce marché et vous souhaitez vous positionner
comme un acteur majeur de la culture. Pourquoi ?
Les mondes virtuels que nous explorerons dans les metavers seront des
nouveaux puits de connaissance. Grâce à notre expertise et nos solutions
technologiques nous voulons faire de la production et de la conception de
performances virtuelles à destination de l’ensemble du secteur du spectacle
vivant en France et des « performing art » dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.