Le marché des loisirs peut être regroupé autour de quatre grands univers :

La nature : parcs et jardins, forêts, grottes, zoos, aquariums…

La culture : musées, cinéma, théâtres, parcs à thème, monuments…

Le sport : piscines, stades, bases de loisirs, parcs aquatiques…

La fête : cirques, fêtes foraines, discothèques, parcs d’attractions…

 

Ce secteur des « parcs de loisirs » est composé de quatre segments principaux:

Les parcs animaliers

Les parcs à thème

Les parcs d’attractions

Les parcs aquatiques

 

Les parcs à thème:

Cette catégorie appartient intégralement au secteur des parcs de loisirs en alliant discours pédagogique et volonté de divertissement, les deux termes de l’équation étant traités de façon différente selon les choix managériaux de l’équipe de direction, et les nécessités plus ou moins pressantes de la recherche de l’équilibre économique. On parle aussi de parcs « ludo-éducatifs ».

Les parcs à thème ont pour vocation de plonger les visiteurs dans un univers à part au travers de décors sophistiqués, d’animations et de spectacles. Les parcs à vocation culturelle proposent moins d’attractions mais davantage de spectacles, avec pour objectif de faire découvrir aux visiteurs un environnement peu connu. Leur credo est double : divertir et faire découvrir aux visiteurs un environnement peu connu, qu’il soit historique ou naturel.

Quelques exemples de parcs à thème :
le Grand Parc du Puy du Fou, Futuroscope, Vulcania, la Cité de l’Espace, la Cité des Sciences, la Cité de la Mer, Terra Botanica…

 

Le secteur de parcs de loisirs est composé de 600 établissements (parcs d’attractions, parcs à thème, parcs aquatiques, parcs
animaliers, plaines de jeux couverts pour enfants). Parmi ceux-ci, les 250 adhérents au SNELAC (Syndicat National des Espaces de
Loisirs, d’Attractions et Culturels) cumulent 52 millions de visiteurs en 2015 et génèrent plus de 2,2 Md€ de CA. Ce Chiffre d’affaires
est majoritairement réalisé par une quinzaine de parcs au rayonnement national ou international (les autres ayant plutôt un impact
local). Mis à part Euro Disney, les groupes en tête de ce classement exploitent en même temps plusieurs types de parcs.

 

LES PRINCIPAUX ACTEURS INTERVENANT EN FRANCE DANS LE SECTEUR

COMPAGNIE DES ALPES, France, (France Miniature, Parc Astérix, Grevin, Futuroscope, Walibi Rhône-Alpes, Avenir Land…)

GRAND PARC DU PUY DU FOU, France (unique parc)

ASPRO PARKS, Espagne (Aqualand, Walibi Sud-Ouest, Walygator etc)

LOOPING, France (Parc Bagatelle, La Mer de Sable Les centres attractifs Jean Richard, Planète Sauvage, Aquarium de St Malo)

PARQUES REUNIDOS, Espagne (Aqualud, Marineland…)

ROYAL KIDS, France (65 parcs pour les enfants)

 

 

Malgré les 600 parcs de loisirs en France, l’offre étant aujourd’hui mature dans l’Hexagone, de nouveaux parcs continuent d’être
inaugurés.

Le parc du Petit Prince, juillet 2014

Splashworld, Aout 2015, Monteux (84)

Parc Spirou, 2018, Monteux (84), près d’Avignon, environ 85 M€, 8 hectares

Aspro Parks annonce l’ouverture d’Aqualand Agen, nouveau parc aquatique de 5 hectares, 2017,

Heroic Land, Calais, 2020, mangas et de la science-fiction

La région Occitanie cherche à créer un parc d’attractions sur son territoire

Imagiland, Grand Angoulême (38), la bande dessinée, 35M€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.