Parfois aussi appelés ‘venture builders’, les startup studios sont des acteurs dédiés à la création de startups technologiques.

Qu’est-ce qu’un startup studio ?
Le terme est à la mode, il est par conséquent parfois utilisé de manière extensive. Notamment par des organisations dont l’activité est en réalité d’accompagner des startups par divers services : agences web, cabinets de conseil, ou encore incubateurs ou accélérateurs.

Mais une fois écartées ces confusions, on peut préciser les principes économiques et managériaux au cœur du modèle des startup studios.

Définition:Le studio est une organisation dont l’objet est de produire en son sein, en tant que fondateur ou cofondateur, un flux régulier de nouvelles startups, partageant un leadership, des méthodes et ressources communes.

Le point commun des studios, malgré les différentes stratégies et organisations, est leur objet qui est de produire des entreprises.

Un studio crée son propre portefeuille d’entreprises, alors que les incubateurs et accélérateurs sont des sociétés de services qui
accompagnent leurs clients, des startups.

Les incubateurs fournissent à leurs clients des prestations d’hébergement, divers services et du coaching ; les accélérateurs approfondissent l’accompagnement et facilitent l’accès aux financements de capital-risque. Les prestations sont rémunérées par un chiffre d’affaires, parfois aussi par un mécanisme de partage de valeur à hauteur de quelques pourcents du capital.

Au contraire le studio croit de manière organique en produisant des startups en son sein, et son modèle économique repose sur la valorisation du portefeuille.

Le modèle économique et managérial des studios, qui revisite en profondeur les canons actuels de la création d’entreprise, signale la transition qui s’amorce vers une phase de maturité du secteur de l’innovation entrepreneuriale.

Des studios ‘corporate’ dans les grands groupes et les PME

Tous les groupes font actuellement face à des défis similaires au sujet de l’innovation et la croissance : comment concilier agilité entrepreneuriale et économies d’échelle ? Quelles stratégies pour se prémunir de l’arrivée de startups disruptives sur son secteur ?

Le ‘corporate venture’ adopte un modèle de prise de participations financières, dérivé du ‘venture capital’, mal adapté à la création de synergies industrielles.

Le ‘corporate studio’ apparait comme un modèle alternatif attractif 3 . En créant un studio en son sein, un groupe se dote d’un outil pour attirer des talents et générer des innovations pour le groupe.

Le modèle organisationnel du studio, en particulier celui du studio intégré, dispose d’atouts stratégiques pour les leaders mondiaux de la technologie qui cherchent à étendre leur empire.

 

RETROUVEZ L’ARTICLE SUR LE STARTUP STUDIO DANS ACTION FUTURE 69 – (voir sites action-future.com et actionfuture.fr)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *