dim. Juil 21st, 2024

Cette série de résultats du géant de la restauration rapide comporte quelques déceptions pour les investisseurs, mais tout n’est pas négatif. Le verre à moitié plein est que le bénéfice ajusté par action a été plus élevé que prévu. Le problème réside toutefois dans les chiffres de vente et de croissance, et c’est ce qui a entraîné la réaction négative initiale dans les échanges avant le marché.

Non seulement le chiffre d’affaires a été légèrement inférieur aux attentes, mais la croissance des ventes dans les magasins comparables a été inférieure aux prévisions. Il y a un an, nous avions enregistré une croissance de 10,9 %, mais les attentes pour ce dernier trimestre étaient beaucoup plus modestes (4,7 %) – malheureusement, McDonald’s n’a même pas atteint cette barre basse, ne réalisant que 3,4 %, les magasins du Moyen-Orient pesant sur le chiffre global. La société a souligné l’impact de la guerre au Moyen-Orient dans son communiqué de presse, et il y a des échos ici d’un problème similaire de Starbucks lors de sa récente publication. La croissance du chiffre d’affaires domestique a toutefois été largement conforme aux attentes de Wall Street.

Adam Vettese, analyste des marchés pour eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *