sam. Fév 24th, 2024
  • 76 % des Français affirment que leurs factures augmentent plus vite que leur revenu (57% en 2021).

 

●        Plus d’un Tiers (33%) des consommateurs français prévoit de demander à leur employeur une augmentation de salaire.

 

Rueil-Malmaison, le 25 novembre 2022 – La 10ème édition 2022 publiée par Intrum, leader européen du crédit management dresse un état des lieux de la vie quotidienne des consommateurs français et européens, de leurs habitudes de dépenses et de leur capacité à gérer les finances de leur ménage. Elle présente les dépenses prioritaires des Français dans un contexte d’inflation galopante avec des taux d’intérêt en hausse et l’impact que ces circonstances ont sur leur situation financière. En effet, certains Français craignent-ils de voir leur épargne se réduire drastiquement ? Arrivent-ils à payer leurs factures à temps ? L’étude a été menée auprès de 1000 Français et 24 011 Européens entre juillet et août 2022.

 

« Après de longues années de faible inflation et de politique monétaire souple, la flambée des prix et la hausse des taux d’intérêt suscitent un pessimisme généralisé. Cette incertitude économique a engendré une vague d’anxiété, les ménages Français s’efforçant d’équilibrer leurs revenus et leurs dépenses. L’inflation incite les consommateurs à modifier leurs habitudes de consommation, et les créanciers doivent s’attendre à une augmentation des retards et des défauts de paiement. », introduit Thomas Duvacher, Directeur Général France Intrum.

 

 

Chiffres clés des ménages Français:

 

●        Les mesures de lutte contre l’inflation en France sont parmi les plus généreuses d’Europe. Le gouvernement a dépensé 50 milliards d’euros au cours des deux dernières années et a prévu d’y consacrer 16 milliards d’euros à nouveau en 2023.

 

  • L’optimisme post-COVID a véritablement disparu : 6 Européens sur 10 (soit 61 %) sont pessimistes, et citent l’instabilité économique et l’incertitude géopolitique, comme causes de cette évolution.

 

  • Malgré ces mesures, 76% des consommateurs français affirment que le montant de leurs factures augmente plus vite que leur revenu, et déclarent être plus susceptibles de les payer en retard (56 % des consommateurs français ont indiqué qu’il s’agissait d’un évènement régulier, contre 46 % en Europe).

 

 

L’impact de l’inflation sur les ménages Français

 

L’inflation galopante provoque une anxiété croissante, et une préoccupation générale. Les consommateurs européens ressentent une incertitude encore plus grande, qu’au cours des confinements liés à la pandémie de COVID-19.

 

22% des Français (contre 18% en Europe) pensent que la forte inflation va perdurer.

 

En France, 24% des consommateurs se déclarent être dans une situation financière moins favorable qu’en 2021.

 

En Europe, pratiquement la moitié des personnes interrogées (46%) estiment que les banques centrales ont des leviers très limités pour freiner l’inflation galopante. 41% des consommateurs français sont inquiets de l’impact de la hausse des prix des produits alimentaires et de l’énergie. La hausse des taux d’intérêt est une préoccupation inquiétante, tout comme la peur du chômage ou de nouveaux confinements.

 

Certains Français ont dû mal à payer leurs factures à temps

 

L’étude révèle une dégradation significative de la situation financière des ménages. Ils sont de plus en plus nombreux à rencontrer des difficultés à payer leurs factures, et sont contraints d’arbitrer le paiement de certaines factures :

 

●        En effet, 26 % des Français déclarent n’avoir pas payer une ou plusieurs factures à temps ces 12 derniers mois. Près d’un sur deux par manque de moyens.

 

●        38% des répondants français anticipent qu’ils n’auront pas les moyens de régler au moins une facture énergétique au cours des 12 prochains mois et 35% indiquent qu’ils sont plus susceptibles de demander des délais de paiement qu’avant la pandémie.

 

●        30% des Français indiquent devoir prioriser le règlement des factures essentielles au détriment d’autres factures. La moyenne européenne est de 29%.

 

 

« Ces pressions vont certainement entraîner de grands changements dans les comportements des consommateurs. Les prix de l’énergie demeurent une préoccupation majeure, au moment où le conflit géopolitique en Europe de l’Est continue à perturber l’approvisionnement, à l’approche de l’hiver. » commente Thomas Duvacher, Directeur Général Intrum France.

 

 

Gestion du crédit et de l’épargne dans un contexte de pressions macroéconomiques

 

Alors que les consommateurs s’attendent à ce que la crise économique les frappe de plein fouet, le recours aux emprunts pour le paiement des factures est resté stable depuis l’année dernière. En Europe, un quart des consommateurs (26%) ont emprunté ou atteint la limite autorisée par leur carte de crédit pour payer des factures au cours des 6 derniers mois, contre 27% en 2021.

 

●        33% des consommateurs français prévoient de demander à leur employeur une augmentation de salaire. Les jeunes répondants (13%), les parents avec enfants (45%) et les dirigeants ayant des revenus élevés (41%) sont les plus susceptibles de faire cette demande.

●        Dans l’étude, 60 % des interrogés craignent ne pas pouvoir s’offrir une retraite confortable. Comme lors des années précédentes, les dépenses impré-vues sont le principal motif d’épargne des Français (36%).

 

Dépenses responsables et perspectives de consommation

 

La crise financière a poussé les consommateurs à orienter leurs habitudes de consommation vers une dépense plus durable, mais la plupart continuent tout de même de se tourner vers des entreprises qui majoritairement ne respectent pas ces principes responsables.

 

●    67 % des consommateurs français indiquent qu’ils préfèrent réparer et recycler les objets anciens plutôt que d’en acheter de nouveaux.

●       27 % déclarent que les réseaux sociaux sensibilisent à l’achat de biens éthiques et durables. La moyenne européenne est de 34 %.

●   Le sacrifice du choix de la consommation durable par les consommateurs qui peinent à financer leurs dépenses quotidiennes est une inquiétude croissante.  

●        69% des Français achètent moins qu’avant le début de l’inflation.

 

Étude sur demande

 

Méthodologie :

Le rapport annuel est basé sur un questionnaire réalisé simultanément dans 24 pays d‘Europe. 24 011 consommateurs dont 1000 Français ont participé́ à l‘édition 2022. L’analyse et le contenu du rapport sont élaborés par Intrum en collaboration avec Longitude, et Dynata a contribué́ au travail de terrain dans les 24 pays. L’étude a été menée entre juillet et août 2022.

 

A propos d’Intrum Groupe:

Forte d’une histoire plus que centenaire, Intrum est devenue en 2017 le leader mondial du recouvrement de créances et de la gestion du crédit. Aujourd’hui, Intrum possède des bureaux dans 24 pays d’Europe et emploie plus de 10 000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *