lun. Avr 22nd, 2024

Si près de 40% des Français ont déjà consulté un avocat, force est de constater que nombre d’entre eux ont été échaudés par cette expérience :

  • plus de 1 sur 2 ont eu des difficultés à en trouver un ;
  • et 43% estiment que cette relation s’est moyennement bien passée, notamment en raison des honoraires réclamés (source).

Une situation qui a tendance à les éloigner de la justice et du droit : par peur de payer trop cher, surtout en cette période d’inflation, mais aussi faute de savoir à qui s’adresser, nombre d’entre eux renoncent à consulter.

Pourtant, les besoins sont énormes : au quotidien, particuliers et entreprises doivent pouvoir prendre les bonnes décisions, anticiper les risques de leurs opérations juridiques, et bien réagir en cas de litige.

Dans ce contexte, Maître Vanessa KOUM DISSAKE lance LegalSup, la première legaltech de consultation juridique digitalisée des entreprises et des particuliers.

Une consultation juridique en ligne qui allie le meilleur de la Tech et des compétences humaines

Pour offrir un conseil juridique 100% personnalisé, sans avoir besoin de se déplacer, la startup LegalSup propose une approche à 360° :

Les logiciels juridiques en ligne Juridical Risk et Anti Litigation

    “En repérant, contrôlant ou prévenant les risques juridiques, particuliers et entreprises peuvent limiter ou éviter les contentieux judiciaires.”

Ces logiciels vont éditer un rapport d’analyse utilisant un code couleur pour apprécier le risque juridique d’une opération juridique ou d’une problématique quotidienne.

Pour les utiliser, rien de plus simple : il suffit de répondre à un questionnaire.

Chaque logiciel a d’ailleurs sa spécificité :

  • Anti Litigation est destiné aux particuliers (ex. : modalités d’exercice de l’autorité parentale, droits de visite des ascendants, inexécution d’un contrat, droits de salarié en entreprise…)
  • Juridical Risk est dédié aux entreprises (ex. : baux commerciaux, choix de la structure juridique ou de la forme sociétale, fonds professionnel, restructuration…).

Les conseils d’un professionnel du droit

Parce qu’un conseil juridique ne peut être parfait sans une intervention humaine, la consultation juridique digitalisée de l’entreprise se poursuit avec un professionnel du droit, en l’occurrence un avocat.

Comme aime le dire la fondatrice : « si la technologie peut être au service des hommes de loi, elle ne peut les remplacer. » LEGALSUP est donc la parfaite illustration de la réconciliation entre l’avocat, l’entreprise/les particuliers et le digital.

Une solution efficace, rapide et économique

Simple et pratique, la plateforme LegalSup est la première à offrir une véritable consultation juridique digitalisée.

Son positionnement est novateur par rapport aux outils existants :

Elle accompagne les justiciables en amont et en avant dans leurs litiges, contrairement aux legaltechs qui proposent en ligne l’édition de documents juridiques (contrats, statuts, procès-verbaux…), l’accomplissement des formalités administratives relatives à la création et à la fermeture d’une entreprise ou tout simplement de l’information juridique (ex. LegalStart, LegalPlace, LegalLife).

Elle ne se cantonne pas non plus à une mise en relation entre les avocats et leurs clients, comme le font des sites tels que Call a Lawyer ou SitiPro. À partir de son site, une consultation juridique peut être réalisée.

De plus, ses tarifs sont très attractifs et accessibles au plus grand nombre : à partir de 80€ (le service d’identification du bon interlocuteur est gratuit).

À propos de Maître Vanessa KOUM DISSAKE, la fondatrice

Maître Vanessa KOUM DISSAKE est Avocate au Barreau du Havre, Docteur en droit, et Chargée d’enseignement à l’université de Paris 8.

Elle a eu l’idée du concept LegalSup après plusieurs expériences au sein de legaltechs et de cabinets d’avocat spécialisés dans le droit du numérique & des nouvelles technologies.

    “Certains clients n’osent pas pousser la porte d’un cabinet d’avocat, et cette situation a tendance à empirer ! J’ai donc décidé de digitaliser l’un des monopoles de la profession d’avocat : la consultation juridique.”

Aujourd’hui, LegalSup ambitionne de devenir la référence en matière de consultation juridique.

Pour atteindre cet objectif, elle ambitionne de regrouper de nombreux avocats sur sa plateforme afin de les mettre en relation en ligne avec des clients, en leur offrant une grande souplesse (consultation digitalisée réalisée avec ou sans les logiciels juridiques LegalSup).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *