dim. Juin 23rd, 2024

La start-up poursuit son industrialisation en France,

accélère sa commercialisation en Europe et se lance à la conquête des États-Unis

Pour télécharger des visuels, cliquez-ici

 

Umiami, foodtech spécialisée dans la production d’alternatives végétales à la viande, annonce un nouveau tour de table de 32.5M€, portant à plus de 100M€ le financement obtenu depuis sa création il y a trois ans. Menée par les fonds « Sociétés de projets industriels » (SPI) et French Tech Seed gérés pour le compte de l’état par Bpifrance, et avec la participation d’Astanor Ventures, Redalpine, Newfund et VERSO Capital, cette levée positionne Umiami comme un acteur majeur du secteur. Elle répond à trois objectifs stratégiques clés : poursuivre l’industrialisation de sa technologie révolutionnaire « l’umisation », accélérer sa commercialisation en Europe, et soutenir sa stratégie d’expansion aux États-Unis avec la nomination de John Hatto en tant que Directeur Général d’Amérique du Nord.

Une confiance renouvelée de la part d’investisseurs français et internationaux

Depuis sa création il y a trois ans, Umiami a sécurisé plus de 100M€ de financements, bénéficiant du fort soutien d’investisseurs et d’acteurs bancaires reconnus, ainsi que des pouvoirs publics. A ce nouveau tour de 32.5M€, portant sa Série A à 59M€, s’ajoutent 43M€ de financements non-dilutifs, destinés au lancement de sa nouvelle usine à Duppigheim (34M€ de dettes, et 9M€ en subventions et avances remboursables dans le cadre du programme France 2030).

Bpifrance, partenaire historique à travers le fonds French Tech Seed, renouvelle sa confiance à Umiami avec l’entrée du fonds SPI géré pour le compte de l’État dans le cadre de France 2030. Le fonds SPI, reconnu pour son expertise dans l’accompagnement sur le long-terme des projets d’industrialisation, démontre la solidité de la stratégie de développement et d’industrialisation d’Umiami. L’entreprise a également bénéficié du soutien renouvelé de ses investisseurs historiques, tels qu’Astanor Ventures, Redalpine et Newfund.

 

Poursuite de l’industrialisation en Alsace et investissements dans l’innovation

Umiami a révolutionné la production d’alternatives végétales à la viande et au poisson en développant une technologie propriétaire de texturation, baptisée « umisation ». Elle permet la reproduction parfaite du goût et de la texture de filets de plus de 1,5 cm d’épaisseur, tout en conservant les mêmes qualités nutritionnelles. Cette innovation est une première à l’échelle mondiale, avec des recettes simples de moins de 10 ingrédients, sans agent texturant ou additif controversé.

 

Après le succès de son pilote industriel en Île-de-France, Umiami vise à devenir le leader mondial de son secteur avec sa nouvelle usine à Duppigheim. Doté d’une capacité de production de 7 500 tonnes par ligne de production, la foodtech vise à la porter à 20 000 tonnes par an à moyen terme. Soutenue par l’Etat à travers le plan « France 2030 », et par des investisseurs de premier rang, l’entreprise affirme son engagement pour la réindustrialisation du territoire et la création d’emplois locaux. En parallèle, elle investit dans l’innovation grâce à son centre de recherche et développement, prévoyant de lancer de nouveaux produits sur le marché.

 

Accélération de la commercialisation du filet de poulet végétal en Europe

Après son lancement sur le marché suisse en août 2023, Umiami continue d’accélérer sa croissance en partant à la conquête de nouveaux pays européens où le marché du végétal est le plus développé. La startup, engagée à la fois en restauration et dans les circuits de distribution, a déjà étendu sa présence dans plusieurs pays européens, notamment la Belgique, les Pays-Bas, l’Espagne et l’Italie, où elle a su séduire les professionnels grâce à son premier produit phare : l’alternative végétale au filet de poulet.

Umiami prévoit déjà d’annoncer de nouveaux partenariats au début de l’année 2024. Cette expansion témoigne de l’engagement fort de la startup à jouer un rôle de premier plan dans la transition vers une alimentation plus durable à l’échelle internationale.

 

Déploiement outre-Atlantique : implantation sur le marché américain

Capitalisant sur le potentiel unique de son filet végétal, capable d’offrir une diversité illimitée d’expériences gustatives (grillé, pané, frit, mariné, en sauce etc.), Umiami se lance à la conquête des Etats-Unis, un marché particulièrement mature sur les alternatives végétales à la viande.

Afin de soutenir cette initiative, la startup a recruté John Hatto, expert du foodservice, en tant que nouveau directeur général Etats-Unis, pour apporter son expertise et son leadership et guider l’entreprise dans cette nouvelle phase de son développement. John Hatto compte plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie alimentaire et des boissons, ayant occupé différents postes de direction chez Lamb Weston, notamment en tant que vice-président des ventes aux acteurs de la restauration, et chez PepsiCo, où il a été vice-président de la stratégie commerciale.

Tristan Maurel (PDG) et Martin Habfast (Directeur Export), cofondateurs d’Umiami, déclarent : « Nous sommes extrêmement fiers de l’immense succès de notre série A, et de la confiance que nos investisseurs et partenaires ont placée en nous. Cette levée de fonds nous permettra de poursuivre notre mission de révolutionner l’industrie alimentaire en offrant des alternatives durables et savoureuses aux produits à base de viande. Nous sommes également ravis d’annoncer notre expansion aux États-Unis, où nous sommes déterminés à apporter notre innovation aux consommateurs américains. Avec notre équipe exceptionnelle et notre technologie de pointe, nous sommes prêts à façonner l’avenir de la foodtech. »

Jean-Philippe Richard, Directeur adjoint du fonds SPI, déclare : « Être acteur de l’industrialisation d’une startup telle qu’Umiami correspond pleinement à la raison d’être du fonds SPI. L’entreprise, de par sa technologie unique, propose une montée en gamme de l’offre des filets végétaux. Elle s’inscrit de façon emblématique dans notre volonté de participer à la réindustrialisation de la France et au rayonnement de son savoir-faire agro-alimentaire dans le monde, à travers le développement d’activités innovantes au service d’une alimentation saine, traçable et à faible emprunte carbone. »

Matthew Sade, Venture Partner at Astanor Ventures, déclare : « Astanor Ventures est très heureux de s’associer à BPI et de continuer à soutenir Tristan, Martin et toute l’équipe d’Umiami. Ils ont développé une technologie et une gamme de produits uniques qui ravissent les consommateurs et dépassent leurs attentes comme aucun autre produit sur le marché ne le fait. Le poulet d’Umiami est clairement une pièce du puzzle qui permettra d’accélérer la transition mondiale vers un approvisionnement alimentaire plus durable. »

Investisseurs principaux :

Bpifrance – Fonds SPI et French Tech Seed

Astanor Ventures

Redalpine

Newfund

VERSO Capital

KIMA Ventures

French Partners

Ibrahima Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *