ven. Juin 14th, 2024

Alors que l’épargne financière des Français représente désormais 4.427,7 milliards d’euros (source), le monde des placements a été totalement bouleversé par la hausse brutale des taux d’intérêt amorcée dès la fin 2021.

Parmi les plus notables, il y a eu notamment :

  • Le réajustement des primes de risques,
  • le blocage du marché immobilier,
  • et l’augmentation des rendements des placements sans risques.

Incapables de s’ajuster rapidement du fait de leur nature de portage long, les fonds en euros se sont alors trouvés nettement moins attractifs que les comptes à terme : ces derniers offrent un rendement de 3% en moyenne.

Une situation complexe et inédite pour les compagnies d’assurances, qui redoutent une réorientation des placements au détriment des fonds en euros…

… mais une véritable aubaine pour les épargnants. Car il y a de réelles opportunités à saisir avant la probable baisse des taux de la BCE ! En adoptant la bonne stratégie, il est ainsi possible de profiter de rendements à plus de 4,5% grâce aux fonds en euros.

Décryptage et conseils d’Hugo Benoit, le dirigeant de CAP Atlantique Patrimoine, une société de services financiers et patrimoniaux ayant près de 20 ans d’expérience.

 

Des opportunités à saisir jusqu’à la fin 2025

Les compagnies d’assurance cherchent à profiter de cette période pour acheter des obligations à rendements élevés. Avec un objectif : améliorer le rendement de leurs fonds en euros à long terme.

Elles proposent donc des rendements boostés jusqu’à fin 2025 pour les nouvelles souscriptions afin d’accumuler de la collecte. Pour l’épargnant,  cela se traduit par des propositions exceptionnelles pouvant aller jusqu’à 4,80 % par an sur les fonds euros.

C’est d’autant plus remarquable que le contexte des marchés financiers est incertain et que la fidélité des épargnants est loin d’être acquise.

    “S’ils sont bien conseillés, les épargnants peuvent placer leur argent à ces  taux jusqu’à fin 2025 puis les réallouer en fonction des opportunités et du contexte.”

Des menaces sous-estimées par les épargnants

Avant d’investir, la plus grande prudence s’impose, car tous les fonds en euros ne se valent pas. Il est vivement recommandé d’être très vigilant, notamment en se faisant conseiller pour faire les bons choix.

Le problème ? Certains fonds euros souffrent d’une fragilisation accrue. Concrètement, cela signifie qu’ils ne profiteront pas de cette période de hausse de taux, faute de collecter suffisamment.

    “Cette hausse des taux a généré des moins-values latentes dans les portefeuilles de certains assureurs. Ils pourraient donc fortement souffrir et même se retrouver en difficulté car leurs rendements en berne n’inciteront pas les épargnants à placer chez eux alors que certains de leurs clients récupèreront leur épargne pour placer chez les concurrents mieux disant”

Quelles sont les conséquences de la baisse des taux annoncés en Europe ?

Aux États-Unis, la baisse des taux prévue pour 2024 devient de plus en plus hypothétique.

En revanche, elle semble se préciser en Europe dès le mois de juin.  Elle se traduira par un effet positif sur les fonds obligataires et rendra les fonds euros, ainsi boostés, encore plus compétitifs par rapport aux comptes à terme dont le rendement baissera mécaniquement

À propos de CAP Atlantique Patrimoine et d’Hugo Benoit, le dirigeant

Hugo Benoit dirige deux sociétés de conseil financier et patrimonial depuis plus de 15 ans : CAP Atlantique Patrimoine depuis 2007 et Elyphia depuis 2017.

Elles sont associées avec un groupe d’expertise comptable pour développer l’inter professionnalité auprès de leurs clients.

Basée à Vannes, la société CAP Atlantique Patrimoine est composée d’une équipe de 8 personnes. Elles interviennent dans la stratégie patrimoniale et la gestion de placements pour leurs clients, essentiellement des chefs d’entreprises et des professions libérales.

Les (grands) petits plus

Une totale indépendance de point de vue. Très proactif sur les portefeuilles de ses clients, CAP Atlantique Patrimoine les aide à mettre en cohérence leur patrimoine avec leurs objectifs, après avoir procédé à une analyse approfondie de leur situation.

Un niveau de suivi élevé. Fort d’une approche purement orientée intérêts clients, CAP Atlantique Patrimoine fait évoluer ses préconisations selon l’évolution de leur situation, des règles juridiques et fiscales et du contexte financier et économique. Toujours avec la même ambition : garantir le meilleur de la gestion privée.

La fiabilité. CAP Atlantique Patrimoine dispose de plusieurs agréments : Activité de conseil en Investissements financiers (CIF), Intermédiaire en Opération de Banque et Services de Paiements (IOBSP), Intermédiaire en Assurances (IAS), Intermédiaire en transactions sur immeubles et fonds de commerce (Agent Immobilier).

Un expertise recherchée. Porté par une forte demande, CAP Atlantique Patrimoine se développe fortement depuis 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *