dim. Juin 23rd, 2024

On aurait presque envie de dire « enfin ! » concernant la dernière série de chiffres macroéconomiques concernant la Chine, publiée cette nuit.

 

Rebond plus important que prévu de la production industrielle en août soit 4.5% en donnée annuelle alors que le consensus tablait sur 3.9% et qu’elle était ressortie à 3.7% le mois précédent. Même constat pour les ventes au détail qui rebondissent de 4.6% en donnée annuelle contre un consensus de 3.0% et un chiffre de 2.5% le mois précédent.

 

Une série qui serait presque « parfaite » si les données concernant l’investissement avaient suivi le mouvement (ces données concernent les projets de construction en milieu urbain et rural) : le chiffre est ressorti en hausse de 3.2% alors que le consensus tablait sur 3.3% et que le chiffre était supérieur en juillet à 3.4%, il s’agit de la plus faible progression depuis décembre 2020.

 

Mais globalement ces dernières semaines, les publications macroéconomiques chinoises, même si elles sont encore assez faibles, sont plus souvent ressortie supérieures aux attentes

 

Ce fut tout d’abord le cas avec l’indice PMI manufacturier qui évolue toujours en-dessous de 50, c’est-à-dire en zone de contraction, mais qui présente une très légère amélioration sur les deux derniers mois.

 

On note ensuite des chiffres d’exportations et d’importations en légère amélioration par rapport au mois précédent (en variations annuelles) mais également au-dessus du consensus, même si ces chiffres évoluent toujours largement en territoire négatif.

 

Enfin, les données concernant le montant total des nouveaux prêts bancaires pour le mois d’août et là-encore on note une amélioration par rapport au mois précédent et par rapport au consensus.

 

Les publications de ces derniers jours ont permis aux valeurs exposées à la Chine, dont celles du luxe, de se stabiliser et de rebondir un peu, permettant pour l’instant au CAC40 de ne pas casser le bas de la zone de consolidation dans laquelle il évolue depuis des mois, indice largement aidé hier par le communiqué de la BCE et le discours de Christine Lagarde qui ont donné corps à l’hypothèse que le pic sur les taux avait été atteint.

 

En ce qui concerne les actions chinoises, à travers notamment l’indice HangSeng (valeurs chinoises côtées à Hong Kong), nous pourrions être sur une zone technique favorable à un rebond. Mais comme la tendance des dernières semaines était toujours à la dégradation, il me semble préférable d’attendre un retour sur les 20 000 points (contre 18200 actuellement) pour acter la formation d’une zone support et travailler ensuite une extension plus convaincante et durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *