ven. Juin 14th, 2024

Selon la DARES, le service statistique du ministère du travail, sur l’ensemble du secteur salarié privé (hors agriculture, intérim, particuliers employeurs et activités extraterritoriales), 615 000 emplois étaient vacants en moyenne en 2023, dont 40 % dans les entreprises de 1 à 9 salariés. Le taux de vacance dans les petites entreprises était près de trois fois supérieur à celui des entreprises de plus de 10 salariés. Dans la construction ou l’hébergement-restauration par exemple, les entreprises de 1 à 9 salariés représentaient près de deux tiers des emplois vacants, contre à peine plus du tiers des emplois occupés. Dans les petites entreprises, les emplois vacants correspondaient plus fréquemment à des emplois nouvellement créés et moins souvent à des postes inoccupés.

 

 

En hausse tendancielle depuis le milieu des années 2010, le nombre d’emplois vacants dans le secteur privé a connu une forte progression depuis la crise sanitaire pour atteindre près de 660 000 en moyenne en 2022. Il est en léger recul en 2023 en lien avec le ralentissement de la croissance. Après l’épidémie de covid, ce sont les entreprises de plus de 10 salariés qui ont rencontré le plus de difficultés de recrutement. Ces dernières représentent environ 60 % des emplois vacants du secteur privé en 2023, contre une part proche de 50 % avant crise. Au premier trimestre 2024, la tendance à la baisse du nombre d’emplois vacants se poursuit avec un total de 535 000 postes à pourvoir.

 

Sur l’ensemble du secteur privé, le taux d’emplois vacants s’élève à 3,1 % en moyenne en 2023, après un pic à 3,3 % en 2022. En 2023, le taux d’emplois vacants au sein des entreprises de 1 à 9 salariés était près de trois fois supérieur à celui des entreprises de plus de 10 salariés : 6,3 % contre 2,3 % en moyenne en 2023.

 

 

Dans tous les grands secteurs d’activité, le taux d’emplois vacants des petites entreprises en 2023 était sensiblement supérieur à celui des entreprises de 10 salariés et plus. En moyenne en 2022-2023, 37 % des emplois vacants correspondent à des emplois nouvellement créés dans les entreprises de 1 à 9 salariés, contre 27 % dans celles de 10 salariés et plus. En revanche, les emplois vacants des petites entreprises correspondent moins souvent à des postes inoccupés : 38 % contre 50 % dans les entreprises de 10 salariés et plus. Les emplois vacants concernent les secteurs de l’hébergement – restauration, de l’information – communication et de la construction. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *