dim. Juil 21st, 2024

Armor Battery Films, une entreprise d’ARMOR GROUP, dévoile un nouveau site industriel à La Chevrolière, près de Nantes (Pays de la Loire), dédié à la production de collecteurs de courant revêtus. Développés depuis 2015, ces composants pour batteries présentent de nombreux avantages : ils sont conçus de façon à augmenter la durée de vie des batteries de 20%, permettent de les charger deux fois plus rapidement, et de renforcer leur sécurité (corrosion, échauffement, etc.), contribuant ainsi au développement de systèmes de stockage d’énergie plus performants. L’investissement d’un montant total de 35 M€ – le plus important investissement jamais réalisé en une fois pour ARMOR GROUP – a reçu le soutien du plan d’investissement France 2030.  

UN NOUVEAU SITE INDUSTRIEL DÉDIÉ AUX COMPOSANTS POUR BATTERIES

Ce sont des composants clés qui visent à accroître la sécurité, la performance ainsi que la durée de vie des batteries. Derrière ce projet d’envergure, un double objectif : détenir de nouveaux moyens de R&D et multiplier par cinq la capacité de production actuelle pour atteindre 150 millions de m2 enduits/an, ce qui correspond à 40 GWh. Cette capacité suffirait à produire l’équivalent de l’énergie de batteries de 50 KWh de 800 000 véhicules électriques, soit l’actuel parc de VE français1. L’investissement dans la nouvelle usine d’un montant de 35 M€ a été réparti en deux grandes enveloppes, l’une dédiée au bâtiment d’une surface de 8 000m2 et l’autre aux équipements. Prévu pour fonctionner 24h/7j et centre d’innovation, le nouveau site comprend un atelier de formulation des encres, trois ateliers d’enduction et de découpe ainsi qu’un grand magasin de stockage. Plus spécifiquement l’ensemble du 1er étage est entièrement dédié aux activités de R&D avec trois laboratoires, dont une salle anhydre. Ces espaces permettent de développer les formulations, les montages et les tests de piles (boutons et pouchs).

Dans un premier temps, le nouveau site accueille deux lignes de production, mais le bâtiment a été conçu pour pouvoir en accueillir une troisième, projet d’ores et déjà planifié à horizon 2026/2028. Ces nouvelles lignes de fabrication sont capables de produire deux fois plus vite que la ligne actuelle et de gérer des laizes avec des motifs continus et intermittents, jusqu’à 50% plus larges. Cet investissement a bénéficié pour environ 10% de son montant de l’appui du Gouvernement français via l’appel à projets « Solutions et technologies innovantes pour les batteries » dans le cadre du plan d’investissement France 2030. Rassemblant actuellement une quarantaine de collaborateurs, Armor Battery Films prévoit d’employer 180 personnes d’ici à 2030. « Ce nouveau site représente le plus important investissement jamais réalisé en une fois par ARMOR GROUP depuis sa création en 1922 ! Les machines qui équipent le nouveau site relèvent d’une technologie très spécifique, capable d’enduire les deux faces du support dans le même temps puis de le sécher immédiatement. On pourra enduire des laizes plus larges, par intermittence si besoin, et faire de la découpe en ligne, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. C’est une innovation majeure. » détaille Christophe Derennes, Directeur des Opérations d’ARMOR GROUP.  

CONSTRUIRE UN COMPOSANT STRATEGIQUE DE « L’EUROPE DES BATTERIES »

« L’industrie a un rôle structurant économiquement et territorialement (…) Maintenant le combat va être de revenir sur l’amont pour sécuriser les éléments de la production, en amont de la batterie. » Emmanuel Macron, 11 mai 2023 2. Les collecteurs de courant En’ Safe®, développés par Armor Battery Films depuis 2015 présentent de nombreux avantages : ils sont conçus de façon à augmenter la durée de vie des batteries de 20%, permettent de les charger deux fois plus rapidement, et de renforcer leur sécurité (corrosion, échauffement, etc.), contribuant ainsi au développement de systèmes de stockage d’énergie plus performants. Les clients d’Armor Battery Films sont principalement européens et nord-américains. Ce sont des fabricants de batteries pour eBus, véhicules électriques, data centers et des acteurs du stockage d’énergie en réseaux. « L’industrie des batteries est essentielle pour assurer la compétitivité et la résilience énergétique de l’Europe. Actuellement 20 méga-usines s’y déploient. On estime que d’ici à 2025, la production de batteries lui permettra de couvrir au moins 70 % des besoins européens, et 90 % d’ici à 2030. Le boom des véhicules électriques fera de l’Europe le deuxième marché mondial derrière la Chine à l’horizon 2030, avec 135 millions de véhicules en circulation, contre moins de 17 millions en 2021… La croissance de ce marché est énorme.

Par ailleurs, les batteries pour automobiles représentent 30 à 40 % de la valeur du véhicule. C’est dire combien la souveraineté européenne pour la production des batteries est essentielle. » déclare Hubert de Boisredon, Président-Directeur général d’ARMOR GROUP. Convaincu que la collaboration est au cœur de l’innovation du marché de la batterie comme en témoigne ses partenariats avec Blue Solutions (Lithium Metal Polymer et batteries solides), NextTech (Lithium souffre) et NATRON (Sodium-ion), Armor Battery Films contribue activement au développement de l’industrie européenne des batteries. Membre actif Upcell Alliance qui rassemble les acteurs européens de la chaîne de valeur de la batterie, l’entreprise privilégie de manière générale un panel de fournisseurs et de partenaires majoritairement européens, tels ARKEMA, ce qui est à l’origine de beaucoup de synergies. Enfin, l’industriel fait partie du consortium Batteries European Partnership Association (BEPA), une association de premier plan pour le développement de nouvelles technologies de batteries. « ARMOR GROUP s’engage dans cette perspective de souveraineté industrielle et énergétique européenne dans un esprit entrepreneurial, à la fois pour saisir la croissance du marché, mais aussi pour contribuer à réindustrialiser la France. Cette nouvelle usine permettra de fournir des composants stratégiques pour « l’Europe des batteries » Avec toutes les équipes, nous sommes heureux et fiers d’œuvrer au service de la souveraineté énergétique européenne » conclut Hubert de Boisredon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *