Par Tiffany WILDING, Économiste en chef Amérique du Nord chez PIMCO

En amont de la réunion de la Fed : 

  • «  On s’attend généralement à ce que la Fed annonce la première réduction du rythme mensuel de ses achats d’obligations lors de la prochaine réunion du FOMC des 2 et 3 novembre.  Nous sommes d’accord et nous pensons que celle-ci réduira le rythme de 15 milliards de dollars par mois, ce qui mettrait fin au programme d’ici la réunion du FOMC de mi-juin 2022.  Bien que la Fed ait réussi à annoncer cette réduction sans grand impact sur la volatilité du marché, elle doit maintenant relever le défi de gérer les attentes en matière de taux face à des risques d’inflation élevée. 
  • Notre scénario de base prévoit toujours un retour de l’inflation à l’objectif à la fin de 2022, et la première hausse des taux de la Fed en 2023. Cependant, nous avons encore relevé nos prévisions d’inflation en raison des effets d’un ouragan et de perturbations supplémentaires sur la chaîne d’approvisionnement en Chine. Nous nous attendons désormais à ce que l’inflation reste élevée jusqu’au troisième trimestre de l’année prochaine. Cette période plus longue d’inflation élevée augmente les risques que les anticipations inflationnistes à long terme s’ajustent également à la hausse, ce que la Fed voudra éviter. Les prochains mois risquent donc de mettre sa patience à l’épreuve et nous voyons une probabilité significative à ce que les hausses de taux soient envisagées plus tôt que prévu lors de la publication du Summary of Economic Projections de décembre. » 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *