Les foncières européennes ont enregistré un recul de 8,9 % sur le mois de septembre, ramenant la hausse depuis le début de l’année à +4,6 %. SOFIDY Sélection 1 a pour sa part limité sa baisse à -7,6 % (part P) sur le mois, soit une hausse cumulée de 7,9 % depuis le début de 2021.

 

Aucune foncière de poids n’a été épargnée par la baisse en septembre quel que soit son segment d’investissement, la hausse des taux servant de dénominateur commun. S’y sont ajoutés pour le résidentiel allemand, l’incertitude sur les résultats des élections générales qui se sont tenues le 26 septembre en Allemagne, le succès du référendum d’initiative populaire qui s’est tenu le même jour demandant l’expropriation des gros propriétaires fonciers à Berlin et les doutes exprimés par un fonds activiste sur la vraie valeur des actifs d’Adler qui a par ricochet affecté l’ensemble du secteur.

 

La perspective d’un ralentissement économique, le haut niveau résiduel de travail à domicile dans les grandes économies développées et les difficultés enregistrées par les foncières de centres commerciaux pour maintenir leurs loyers et leurs taux d’occupation ont pesé pour leur part sur les foncières de bureaux et de commerces.

 

Enfin, l’abandon de l’introduction en Bourse d’Icade Santé en raison des conditions de marché a pesé sur la valorisation des foncières de santé.

 

La surperformance de SOFIDY Sélection 1 sur la période s’explique par le niveau élevé de la trésorerie du fonds (6,9 % en fin de période), l’absence d’exposition à Adler et Aedifica (actifs de santé en Europe), la forte sous-pondération en Unibail-Rodamco et Kojamo (résidentiel finlandais) et enfin la performance positive de nos positions hors indice en SBB (actifs de service public en Scandinavie), VGP (développeur d’actifs logistiques en Europe), Segro dont le poids cumulé atteint 11,8 % du fonds.

 

Nous estimons que le marché surjoue le rythme de remontée des taux et minore le ralentissement de la croissance. Nous tablons dans ce cadre sur une réduction de la sous performance du secteur dans les mois à venir, surtout pour les segments doués d’une bonne capacité de hausse des loyers (logistique, stockage pour les particuliers).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *