Appareils électroménagers reconditionnés

Back Market et Murfy s’allient pour répondre à la demande grandissante des Français

 

 

Back Market annonce ce jour nouer un partenariat avec Murfy, expert de la réparation et du reconditionnement d’appareils électroménager. L’objectif est clair : répondre à la demande grandissante des Français de s’équiper en produits électroménagers reconditionnés. Un partenariat logique entre ces deux acteurs majeurs de l’économie circulaire hexagonale qui souhaitent rendre la consommation durable toujours plus accessible et attractive pour les Français.

 

 

Back Market s’associe à Murfy pour développer son offre d’électroménager reconditionné

 

Le leader européen du reconditionné Back Market noue un partenariat avec Murfy, PME spécialiste de la réparation et du reconditionnement de gros électroménager en France. Un moyen pour la scale up de continuer d’élargir son offre avec des appareils reconditionnés par un partenaire de confiance. En effet, Murfy applique un processus de reconditionnement rigoureux qui comprend 25 points de contrôles techniques, un nettoyage en profondeur, pour des appareils repartis pour un tour. Un savoir-faire et une exigence qui permettent à la PME de proposer à la vente des lave-linges, lave-vaisselles, réfrigérateurs et autres appareils reconditionnés aussi efficaces et persistants que du neuf, avec une garantie d’1 an. A ce jour, 400 appareils reconditionnés par Murfy sont d’ores et déjà proposés à la vente sur Back Market. L’objectif est d’atteindre les 2000 pièces d’ici la fin de l’année.

 

Back Market et Murfy : le prix…

 

Ce partenariat entre les deux entreprises s’appuie sur des valeurs partagées, à la fois solidaires, responsables, éthiques, et une volonté commune de prôner une réelle alternative aux produits neufs. Il s’agit d’abord de redistribuer du pouvoir d’achat aux consommateurs, en leur proposant des appareils de qualité, qui répondent parfaitement aux besoins d’utilisation, avec des prix allant de 20 à 50% moins cher que ceux des modèles neufs. Se tourner vers des produits reconditionnés est d’autant plus avantageux que les prix de l’électroménager ont flambé de 4 à 20% durant la crise[1].

 

 

… et l’écologie

 

Le reconditionné fait sens, pour le portefeuille mais également pour la planète. Les produits reconditionnés permettent de réduire la fabrication de matériels neufs – et donc de limiter les émissions de CO2. Ils favorisent la préservation de l’environnement via la réparation en augmentant la durée de vie des équipements, limitant la consommation d’énergie et de matières premières, réduisant les déchets électriques et électroniques. A l’échelle du monde, 50 millions de tonnes de déchets liés à l’électronique sont produits chaque année, dont 25 millions de tonnes sur le petit et gros électroménager. En France, sur les 400 000 tonnes de déchets générés par an, 40% de l’électroménager part en déchetterie ou est abandonné alors qu’il est réparable ou réutilisable.

 

Par ailleurs, le reconditionnement et plus largement l’économie circulaire, permet de favoriser le local et l’emploi, quand la majorité des appareils neufs, eux, sont fabriqués à l’autre bout du monde. Dans le cadre du Green Deal, l’Europe entend créer 700 000 emplois dans l’économie circulaire d’ici 2030, dont 75% en lien avec la réparation.

 

« Ce partenariat est un signal très fort pour nous et pour le marché du reconditionné. C’est une vraie reconnaissance de la qualité de nos prestations et une preuve de plus que la filière se structure dans toutes les catégories, de l’électronique à l’électroménager. Plus concrètement, cette association permettra d’offrir des débouchés commerciaux à des centaines d’appareils électroménagers reconditionnés. Rien que sur cette seule fin d’année 2021, ce sont plus de 2 000 produits réparés et réhabilités par nos soins qui vont intégrer le circuit via Back Market, soit une économie de 120 tonnes de déchets. L’économie circulaire franchit aujourd’hui un nouveau pas dans le développement de ses activités et s’impose chaque jour un peu plus comme une alternative intéressante et crédible pour pallier les limites du modèle linéaire actuel », explique Guy Pezaku co-fondateur et CEO de Murfy.

 

« Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus conscients de l’impact que leurs achats peuvent avoir sur l’environnement. Si la crise sanitaire a fait exploser la demande sur les produits reconditionnés, elle a aussi considérablement accéléré la diversification. Depuis, il faut que l’on soit capable de répondre à cet afflux en proposant une large sélection d’appareils électriques et électroniques. Ce partenariat avec Murfy va nous permettre de continuer à accélérer sur l’électroménager avec toujours le même but : ne plus donner aucune raison factuelle aux consommateurs d’acheter des produits neufs. », conclut Thibaud Hug de Larauze, co-fondateur et CEO de Back Market.

 

Un marché du reconditionné florissant

 

Le secteur mondial des appareils reconditionnés explose. Déjà estimé à près de 80 milliards de dollars, ce marché croît beaucoup plus vite que celui du neuf : entre 11 et 13 % d’augmentation par an ! Les premiers appareils à bénéficier de cette tendance sont les smartphones reconditionnés, avec plus de 2,6 millions d’unités vendues en France en 2020, soit une hausse de plus de 20 % par rapport à 2018. Mais l’engouement dépasse à présent le seul cadre des smartphones, et plus largement des appareils électroniques. Accéléré par des acteurs incontournables comme Back Market et Murfy, il s’étend désormais également aux produits électroménagers.

 

Un attrait croissant des consommateurs pour l’électroménager reconditionné

 

Entre prise de conscience du grand public, et loi anti-gaspillage qui encourage l’allongement de la durée de vie des produits, l’attrait pour l’électroménager reconditionné ne cesse de grandir.

Sur Back Market, la part des smartphones reconditionnés représentait plus de 85% des ventes au lancement. Elle est aujourd’hui descendue à 70%, preuve que la diversification s’accélère et que les Français se tournent vers le reconditionné pour de plus en plus d’appareils. La filière séduit et devrait amener à elle toujours plus de consommateurs. L’offre doit donc s’organiser pour répondre à la demande.

A propos de Murfy :

Lancée en août 2018, Murfy propose un service de dépannage et de réparation d’électroménager pour les particuliers. La PME propose des tarifs transparents, des délais courts, un service client de qualité et la mise à disposition de tutoriels pour l’auto-réparation. De quoi répondre aux besoins des différents consommateurs souhaitant réparer leurs appareils électroménagers. À ce jour, plus de 75 000 réparations ont été réalisées depuis son lancement. https://murfy.fr/

Site internet de reconditionné : https://reconditionne.murfy.fr

A propos de Back Market

Lancée en 2014 par Thibaud Hug de Larauze, Vianney Vaute et Quentin Le Brouster, Back Market est la première place de marché permettant au grand public d’acheter des milliers de produits électriques et électroniques reconditionnés par des professionnels contrôlés. Présente actuellement dans 16 pays : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Autriche, les Pays-Bas et depuis peu la Finlande, le Japon, le Portugal, l’Irlande, la Grèce, la Slovaquie et la Suède, la startup compte désormais 550 salariés répartis dans ses 4 bureaux : Paris, Bordeaux, New-York et Berlin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *