Gossip Room, Officielles, Gentsu Les médias qui rassemblent la Gen Z ont un point commun, ils sont nés chez Marmeladz

Musique, beauté, politique, santé, sexo, people, il y en a pour tous les goûts chez Marmeladz. Créé en 2018, le groupe a conquis les 16-34 ans en un temps record avec une seule ambition : offrir à cette génération une diversité de sources d’information et de divertissement en accord avec ses codes et ses habitudes de consommation.

« Marmeladz est née dun constat : les médias jeunes parlaient aux Millenials, génération à laquelle jappartiens, explique le fondateur Adrien Aversa. Lorsque nous, les Millenials, avons mûri, nos médias ont vieilli avec nous ».

Une prise de conscience qui souligne crûment le vide en matière d’infotainment ressenti par la génération suivante. « Et la nécessité de créer une plateforme hybride, entre médias et réseaux sociaux, qui lui ressemble », poursuit le fondateur de Marmeladz.

Trois ans plus tard, pari gagné : Avec plus de 50 millions d’engagements mensuels, tous médias confondus, les marques médias Marmeladz se placent en tête des pureplayers sur la Génération Z.

Deux médias aux contenus engageants, divertissants, responsables et un réel succès daudience

Marques médias phares de la plateforme, Officielles et Gentsusites d’infotainment, rassemblent des millions de jeunes autour de contenus engageants, divertissants et responsables.

Alors que Gossip Room et Officielles ciblent l’audience féminine, les contenus de Gentsu attirent un public plus masculin.

Marmeladz fait la part belle à la culture et la créativité : D’abord avec ses communautés de millions de fans de Rap français et de musique urbaines, parmi lesquelles la Rapghetto. Ensuite avec son média Art Roomné sur TikTok, devenu en moins d’un an l’un des leaders francophones pour les passionnés d’arts créatifs en tout genre.

Des marques médias indissociables des réseaux sociaux

C’est avant tout sur les réseaux sociaux que Marmeladz construit son succès et fidélise son audience : présente sur Facebook, Instagram, Snapchat et Tik Tokla plateforme est désormais incontournable pour la génération Z, dont les réseaux sociaux sont la principale source d’information : D’après le Reuters Digital News Report 2020, 47% des 18-34 ans s’orientent vers des contenus partagés sur les réseaux sociaux pour s’informer[2].


Les audiences impressionnantes de Marmeladz, 20 millions de pages et 300 millions de vidéos vues chaque mois, à 80% sur les 18-34 ans, en font le pureplayer de référence sur cette classe d’âge.

La plateforme qui attire globalement 14 millions de fans sur les différents réseaux, a réussi l’exploit de réunir en seulement quelques mois + de 5 millions dabonnés sur TikTok, réseaux social préféré de la jeune génération, grâce au média Art Room.

Exclusivement présent sur internet et fort du soutien que lui porte l’ensemble des réseaux sociaux, Marmeladz souhaite désormais conforter sa place de leader auprès de sa cible, la génération Z.

Son objectif à court terme : passer le cap des 500 M de vues par mois, et viser linternational.

Un succès daudience fulgurant, une monétisation qui suit la même croissance

Déjà rentable après seulement trois ans dexistence, Marmeladz a doublé son CA chaque année entre 2018 et 2020.

En 2020, malgré un contexte général de baisse drastique de la publicité en
ligne (-35%), la plateforme pluri média est parvenue à maintenir une croissance de son chiffre d’affaires de +60%.

Le CA 2021 s’établit au double de 2020. Le groupe a pour ambition datteindre les 10 millions deuros de CA à lhorizon 2023.

Une rentabilité d’autant plus remarquable qu’elle a été obtenue uniquement en autofinancement : « 100% de notre CA est publicitaire aujourdhui, détaille Adrien Aversa. La totalité de nos ressources publicitaires est obtenue via la vente programmatique. »

Si Marmeladz na, à ce jour, jamais pratiqué le Brand content, la plateforme entend bien diversifier ses sources de revenus : « Nous comptons propulser du e-commerce avec nos marques médias avant la fin de lannée 2021. Un beau partenariat est déjà signé pour Art Room et dautres sont en cours de négociation. Nous voulons aussi internationaliser nos formats vidéo les plus forts », conclut le fondateur, déjà tourné vers les succès à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *