Les exportations françaises en Inde devraient augmenter de 721 millions $ par an

Par Standard Chartered – publication de son dernier Trade Opportunity Report.

Cette année, le rapport se concentre sur les opportunités commerciales en Inde en dressant un état des lieux des relations commerciales entre le pays et ses 10 premiers partenaires commerciaux, dont la France.

L’étude de Standard Chartered révèle de nouvelles opportunités commerciales entre la France et l’Inde pour une croissance post-COVID-19.

Il en ressort que les entreprises françaises devraient augmenter leurs exportations d’une valeur de 721 millions $ par an, poussées par le secteur des services de commerce de gros et de détail.

Les exportateurs indiens pourraient accroître les échanges avec la France d’environ 1,7 milliard de dollars, ce qui porterait l’opportunité commerciale bilatérale à 2,4 milliards de dollars.

L’étude a analysé les exportations à fort potentiel, à savoir les biens ou les services pour lesquels les entreprises ont une valeur ajoutée aux frontières de leur marché intérieur. Alors que les marchés cherchent à se remettre de l’impact du COVID-19, l’étude défend le commerce mondial comme un levier clé de prospérité, mettant en évidence les secteurs offrant les plus grandes opportunités de croissance.

En France, le secteur des services de commerce de gros et de détail a le plus à gagner, avec une opportunité commerciale de 149 millions USD, soit une augmentation de 17,5 % par rapport aux exportations actuelles.

L’importante base de consommateurs de jeunes adultes en Inde, combinée à une augmentation des revenus disponibles et à une politique assouplie des investissements à l’étranger, pourrait faire de l’Inde un pays particulièrement attractif pour les détaillants français. L’industrie de la vente
au détail en Inde est l’une des plus dynamiques et constitue actuellement le cinquième marché de détail au monde.
Outre le secteur des services de commerce de gros et de détail français, les secteurs présentant des opportunités significatives en Inde sont les services financiers, les services d’hébergement et de restauration, l’automobile, les pièces et accessoires de véhicules et la pâte de bois et le papier.

 

Top 5 des opportunités d’exportation à fort potentiel de la France vers l’Inde :

 

Caroline Eber-Ittel, Directrice Générale de Standard Chartered en France, a déclaré : « Le commerce entre la France et l’Inde a fortement augmenté, mais les niveaux d’exportation sont toujours inférieurs à leur potentiel. Les accords commerciaux et la suppression des droits de douane ont beaucoup aidé, mais des orientations supplémentaires sont nécessaires pour aider les entreprises à obtenir un accès complet. »

L’UE est le premier partenaire commercial de l’Inde, représentant 13 % du commerce total de l’Inde en 2018, pour 92 milliards d’euros. Depuis 2008, les échanges de biens ont augmenté de 72 % entre l’Inde et l’UE, les services atteignant 37 milliards d’euros. Plus de 6 000 entreprises de l’UE sont présentes en Inde, créant 5,7 millions d’emplois directs et indirects. Les partenaires tentent de conclure un accord de libre-échange depuis 2007, bien que les discussions aient été suspendues en 2013 et restent en suspens.

Le commerce bilatéral à fort potentiel entre l’Inde et les marchés de l’UE dans notre étude – la France et l’Allemagne – représente actuellement 56,9 milliards de dollars US, et notre étude identifie une opportunité combinée de 5,7 milliards de dollars US pour l’augmenter.

Le Trade Opportunity Report de Standard Chartered identifie les opportunités au niveau sectoriel, tant pour les biens que pour les services, entre l’Inde et 10 de ses principaux partenaires commerciaux. L’étude compare les valeurs d’exportation réelles avec les valeurs d’exportation potentielles – calculées par un modèle économique – pour identifier des opportunités à moyen terme, en regardant vers un monde post-COVID-19 alors que les économies commencent à se rouvrir.

Dans l’ensemble, l’étude révèle des opportunités totalisant environ 38 milliards de dollars US par an : une opportunité de 21 milliards de dollars US pour les 10 marchés augmentant leurs exportations vers l’Inde et une opportunité de 17 milliards de dollars US pour l’Inde d’augmenter ses exportations vers ces mêmes 10 marchés.

 

À propos de l’étude

Le Standard Chartered Trade Opportunity Report révèle l’ampleur des opportunités d’exportation
entre l’Inde et 10 de ses partenaires commerciaux les plus diversifiés sur le plan économique :
l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande, le Vietnam, la France,
l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis. Les opportunités d’exportation sont calculées en
soustrayant les exportations potentielles des exportations réelles. Les exportations potentielles
sont calculées à l’aide d’un modèle de commerce gravitaire, qui prend en compte le PIB, la
distance géographique et d’autres variables pertinentes. Les chiffres réels d’exportation sont tirés
de la Direction des statistiques du commerce du FMI (pour les biens) et de la base de données
de l’OCDE sur les échanges en valeur ajoutée (pour les services). Les deux sont moyennés dans
le temps pour 2016-2018. L’étude exclut les secteurs de produits de base ou apparentés, en se
concentrant uniquement sur les exportations à « fort potentiel » (c’est-à-dire les secteurs où il
existe une possibilité significative d’ajouter de la valeur). Ces secteurs à fort potentiel jouent un
rôle essentiel dans les résultats à l’exportation, représentant collectivement 82 % du commerce
total sur ces routes.

 

A propos de Standard Chartered

Standard Chartered est un groupe bancaire international de premier plan, présent sur 60 des
marchés les plus dynamiques et servant des clients dans 85 autres pays. Son objectif est de
stimuler le commerce et la prospérité grâce à sa diversité unique, son héritage et ses valeurs
exprimés dans son slogan, « Here for good ».
Standard Chartered PLC est coté aux bourses de Londres et de Hong Kong.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*