Le pôle de compétitivité est à l’initiative des Etats-Généraux de la filière parfumerie-cosmétique.

Le pôle lance les Etats généraux de la filière pour relever collectivement le challenge de l’après-Covid.

«Responsabilité, Agilité, Solidarité et Innovation seront les maîtres-mots de la reprise qui risque d’être ultra-concurrentielle, en particulier avec les acteurs asiatiques, déclare Christophe Masson, directeur général de Cosmetic Valley -*-.

Durement ressentie par les entreprises,en particulier parles TPEs et PMEs qui constituent 85% du tissu industriel de la filière parfumerie-cosmétique, la pandémie Covid-19 a généré une crise sans précédent pour l’économie du secteur.Cette situation exceptionnelle nécessite une dynamique collective pour relever le challenge d’une reprise efficiente et durable. Elle offre aussi l’opportunité de tirer les leçons de la crise pour réinterroger modèles et pratiques, mieux prendre en compte l’impact environnemental, la sécurité sanitaire des produits, la RSE, les circuits courts, le développement durable et ainsi consolider le « made in France ».

Coordinateur de la filière nationale, le pôle lance ainsi une dynamique collective pour fédérer les acteurs de l’éco-système national, organiser l’après-Covid et engager une réflexion sur l’avenir du secteur de la parfumerie-cosmétique. Organisée en collaboration avec les collectivités territoriales, l’Etat français, la Commission Européenne, la FEBEA, la CNEP et le CNRS, cette dynamique des «Etats Généraux».

Les 14 et 15 octobre 2020 à Paris, au Carrousel du Louvre : réunion des décideurs de la filière, acteurs publics et privés,pour une restitution des travaux menés au sein des ateliers et la présentation d’un plan de relance.

400 propositions reçues de la part des acteurs de la filière venus d’horizons divers –Direction, Recherche, Production, Innovation, analysées pendant l’été permettent de bâtir le plan de relance de la filière dont la présentation a lieu à Paris le 15 octobre 2020.

Dans toute la filière de la parfumerie-cosmétique, la crise du coronavirus a déclenché un puissant mouvement de solidarité. Dès l’émergence de la pandémie, les TPE-PME du secteur ont en effet fait preuve d’une formidable réactivité, agilité et capacité d’innovation. Dans un contexte d’urgence, ce réseau a dédié ou reconverti ses chaînes de production à la fabrication de gel hydro-alcoolique: à l’échelle locale, chacune de ces entreprises a ainsi alimenté son hôpital, son Ehpad ou sa maison de retraite. Composée à 80% de TPE-PME, Cosmetic Valley a également mobilisé des clusters actifs dans leurs domaines d’excellence respectifs, tels que la Glass Vallée spécialisée dans le flaconnage de luxe, Santé Biotech Bretagne centré sur les biotechs appliqués à la cosmétique, Cosmet’in Lyon autour de la dermocosmétique,ou encore Authentic Provence et sa marque territoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*