Covid-19 : quel impact sur le secteur de l’hôtellerie en France et en Europe ?

EXTENDAM met en place un indicateur de suivi de I’hôtellerie d’affaires

Afin de répondre précisément et plus largement aux interrogations sur l’état de santé du secteur, EXTENDAM met en place un indicateur permettant de mesurer et de suivre les impacts du Covid-19 sur l’hôtellerie d’affaires. Cet indicateur fera l’objet de mises à jour et de communications régulières au cours des prochaines semaines.

Avec 210 hôtels en portefeuille (murs & fonds), EXTENDAM est le premier investisseur « pure player » de cette industrie avec le plus grand nombre d’hôtels d’affaires détenus en Europe. Fondé sur un échantillon représentatif, l’indicateur a été construit à partir des données d’exploitation issues des hôtels du portefeuille d’EXTENDAM.

 

Malgré l’apparition des premiers cas de Coronavirus en Chine en janvier dernier :

En France : les 2 premiers mois de l’année ont globalement été très bons pour l’hôtellerie d’affaires avec des taux d’occupation enregistrés sur l’ensemble du territoire en progression en janvier 2020 (versus janvier 2019) et plus contenus en février 2020 (versus février 2019).

En Europe : l’activité des hôtels situés à l’étranger s’est quant à elle maintenue d’une année à l’autre.

En janvier, le taux d’occupation de nos hôtels au cœur de Paris et du Grand Paris ont surperformé de +15 points par rapport à la moyenne des hôtels parisiens. En effet, MKG Group (1er cabinet EMEA de conseil hôtelier) a évalué à 70 % (85 % pour les hôtels EXTENDAM) le taux d’occupation des hôtels parisiens toutes catégories confondues en janvier dernier.[1]

La multiplication des foyers de contamination en Italie, puis en France et en Europe, accompagnée des premières mesures de confinement, de restriction des déplacements, d’annulation, de report d’évènements ou de salons professionnels, a modifié cette tendance dès le début du mois de mars avec une baisse des taux d’occupation comprise entre 10% et 14%, des prix moyens mais aussi des réservations.

Pour autant, à date, l’impact serait très inférieur à celui constaté sur les hôtels de tourisme, les hôtels à forte capacité d’hébergement, plus sensibles à l’annulation d’évènements et de salons, et sur les hôtels haut de gamme (palaces et certains 5*) qui ont été tout de suite fortement touchés.

Avec les mesures récentes et à venir de restriction des voyages et déplacements, de fermeture des écoles, de certains commerces, tous les segments de clientèle sont et seront impactés.

Même si l’hôtellerie d’affaires « économique et milieu de gamme » résistera, encore une fois, probablement mieux que les autres segments, elle n’échappera pas pour autant au virus.

A ce jour, il est difficile de prévoir un niveau de retrait d’activité sur les prochaines semaines, la situation étant inédite et évoluant au gré des communiqués sanitaires et des mesures de protection.

Cependant grâce à sa contribution active à l’asset management hôtelier et à l’exploitation des hôtels, confiée à des professionnels de l’hôtellerie installés localement sur leur marché depuis plusieurs décennies, et disposant de nombreuses compétences, EXTENDAM est en permanence au plus près des actifs hôteliers permettant d’agir et de réagir en quasi-temps réel afin de prendre les mesures correctives et préventives qui s’imposent. Même si chaque hôtel du portefeuille répond à des spécificités propres, les mesures et solutions mises en place sont souvent du même ordre avec pour double objectif (i) sécuriser les équilibres financiers (ii) assurer une reprise instantanée de l’activité dès la sortie de crise.

Des plans d’actions de prévention et de décisions opérationnelles, dédiés à chaque actif ont été mis en place, sur l’ensemble du portefeuille.

A ce jour, les principales actions sont les suivantes :

Au niveau des ressources humaines :

  • recours à l’activité partielle
  • récupération des heures supplémentaires et activation de certains congés
  • gel des nouvelles embauches
  • mise en place d’une charte de mobilité et de polyvalence des équipes

 

Au niveau financier :

  • report des charges sociales (part patronale) et fiscales dans le prolongement des demandes des syndicats professionnels et des annonces gouvernementales
  • report des échéances de prêts et allongement de la durée desdits prêts (avec le soutien de Bpifrance) [2]
  • remboursement de la taxe de séjour

Au niveau opérationnel :

  • gestion active de la relation client notamment avec les « bons clients » corporate (adapter au cas par cas la stratégie de distribution, la gestion des annulations/reports, …)
  • mise en place d’un « yield management » dynamique afin de rester cohérent versus le marché et notamment les segments de marché qui seront les plus attaqués (tourisme et hôtellerie haut de gamme)
  • suspension des investissements/travaux importants ou au contraire profiter de cette période pour  accélérer certains travaux
  • immobilisation d’étages complets pour économiser l’énergie, l’entretien et le déplacement du personnel
  • optimisation du pilotage des charges d’exploitation et limitation du recours à la sous-traitance
  • Redimensionnement des offres F&B (Food & Beverage)

Enfin, EXTENDAM poursuit sa politique d’acquisition d’actifs hôteliers et instruit actuellement, tout en prenant le temps et le recul nécessaire, plusieurs opportunités d’investissement en France et en Europe.

Méthodologie :

Constitution de 3 sous-échantillons :

  • Hôtels Paris et Grand Paris
  • Hôtels en Régions (i.e. France hors Paris et Grand Paris)
  • Hôtels Etrangers (Europe hors France)

Définitions :

  • Le taux d’occupation : également appelé “TO”, il s’agit du rapport entre le nombre de chambres louées et le nombre de chambres disponibles. Il permet de se rendre compte du nombre de clients qui séjournent dans l’hôtel sur une période donnée afin d’avoir une meilleure estimation des chambres non louées et non rentables.
  • Prix moyen : également appelés “PM”, il s’agit du chiffre d’affaires global de l’hôtel divisé par le nombre de chambres louées sur une période donnée. Le prix moyen a tendance à évoluer en fonction du taux d’occupation de l’hôtel pour s’adapter à la demande.
  • LTV : « Loan to value »,  mesure le niveau d’endettement d’un emprunteur au regard de la valeur de ses actifs. Plus ce ratio est élevé, plus le risque lié à l’emprunt est important.

Caractéristiques des hôtels issus des échantillons :
Les principales caractéristiques des hôtels répondent à celles de la stratégie d’investissement d’EXTENDAM dans l’hôtellerie en Europe.

  • Hôtels d’affaires

La stratégie d’investissement d’EXTENDAM cible les hôtels d’affaires (murs & fonds de commerce) i.e. des hôtels qui ont pour vocation première d’accueillir une clientèle en déplacement professionnel (ouvriers, agents de maîtrise, cadres moyens et supérieurs).Ces hôtels sont nécessairement situés à des emplacements sûrs et stratégiques pour capter les principaux flux de déplacement de cette typologie de clients i.e. des hôtels en centres villes et périphéries de grosses agglomérations et à proximité de gares et d’aéroports.

  • Hôtels sur le segment économique et milieu de gamme (2 à 4*)

Ce segment de marché est le plus important de l’hôtellerie d’affaires en termes de demande d’hébergement et de nombre d’hôtels. Ce sont des hôtels qui accueillent une population active qui est tenue d’effectuer des déplacements professionnels courants et qui, à ce titre, a une véritable nécessité d’être hébergée.
Sur ce segment de marché, la clientèle est à plus de 80 % domestique, une clientèle qui se déplace essentiellement en train ou en voiture.

  • Hôtels de 50 à 200 chambres

Les hôtels d’une capacité d’hébergement supérieure à 200 chambres répondent à d’autres besoins, souvent  pour satisfaire l’accueil de groupes très importants dans le cadre de conférences nationales ou internationales ou de grands salons professionnels ; ils répondent aussi à d’autres exigences en termes de services, de moyens mis à disposition et de charges d’exploitation notamment.
Les hôtels dont la capacité d’hébergement est inférieure à 200 chambres accueillent très majoritairement un client unique voire des petits groupes de personnes inferieurs à 10 personnes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*