Levée de fonds Stations-e Banque des territoires / déploiement stations de recharge électrique sans argent des collectivités

Stations-e lève des fonds auprès de la Banque des Territoires et du fonds d’investissement Breega pour déployer et maintenir sans argent des collectivités territoriales un nouveau réseau de stations de recharge de véhicules électriques connectées

 

Stations-e, opérateur de mobilité durable et intelligente, annonce l’entrée à son capital de la Banque des Territoires et le fonds d’investissement Breega pour une levée de fonds de 800 K€. Cet investissement minoritaire, complété d’un prêt d’amorçage de 150 K€ de Bpifrance, va permettre à Stations-e de mettre en œuvre un nouveau réseau de stations en Ile-de-France. Des implantations régionales sont prévues dès 2020.

Un réseau d’infrastructure de recharges financé, installé et maintenu sans argent des collectivités territoriales

Stations-e apporte une réponse aux enjeux de la mobilité pour les collectivités, qui doivent déployer et maintenir des dispositifs coûteux, pour contribuer aux l’objectifs fixés par la France : un million de véhicules électriques et 100 000 points de charge publics d’ici 3 ans.

La vision des fondateurs de Stations-e repose sur le principe d’un modèle vertueux : un réseau de stations financé par des revenus industriels et de services qui créent de l’activité économique et de l’emploi local (Énergie, Télécom, livraisons, services de proximité, autopartage, Média/Cloud, …). Le modèle Stations-e est basé sur des partenariats impliquant des entreprises nationales et locales, tant pour la mise en œuvre et l’exploitation, que pour les services.

Grace à son modèle économique, Stations-e prend en charge le financement, l’installation, l’exploitation et la maintenance des infrastructures.

« Nous avons cherché avant tout à créer un modèle économique solide qui permette d’investir dans les Territoires pour déployer au moins 10 000 stations, sans dépendre des collectivités territoriales. Notre modèle nous permet également de déployer des stations dans les espaces privés avec accès au public. Notre objectif est de nous développer rapidement sur l’ensemble du Territoire National, puis à l’étranger » explique Alain Rolland, Cofondateur de Stations-e.

Pour la Banque des Territoires, cet investissement s’inscrit dans le cadre de son action au bénéfice de territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés, en facilitant la mobilité électrique dans les cœurs de ville et l’accès au très haut débit mobile. Il reflète l’engagement du plan gouvernemental pour la mobilité propre, qui consiste entre autres à favoriser le déploiement des bornes de recharge, dans l’objectif de multiplier par cinq les ventes de véhicules électriques d’ici 2022.

« Déployer des bornes de recharge dans l’espace public est souvent très coûteux pour les collectivités ; toutes n’ont pas les moyens de déployer aussi vite ou autant qu’elles voudraient. Il est donc indispensable de créer de nouveaux modèles économiques et industriels solides, sans subventions, pour atteindre ces objectifs, dans tous les territoires. C’est bien le cœur de mission de la Banque des Territoires de permettre l’émergence de tels modèles innovants au service des territoires. Le projet de Stations-e s’inscrit clairement dans cet objectif et devrait accélérer le maillage territorial en bornes de recharge. », explique Gautier Chatelus directeur adjoint du département infrastructures et transport à la Banque des Territoires.

« Stations-e est une entreprise du futur « modèle » qui, en mutualisant le passage au transport électrique et les infrastructures indispensables à la smart city, démontre un véritable souhait de répondre aux exigences écologiques et sociétales de notre époque. Le tout avec un modèle à la fois flexible et viable qui ne pèse pas sur le portefeuille des collectivités.  Breega est fier de les soutenir dans la mission qui est la leur » confie François Paulus, Managing Partner chez Breega.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*