DISRUPTION MONDIALE : « CHALLENGER CITIES »

SAVILLS DÉVOILE LES « CHALLENGER CITIES » OFFRANT AUX INVESTISSEURS DES OPPORTUNITÉS À LONG TERME

  • Les villes d’Inde, de Chine et du Moyen-Orient gagnent en résilience et offrent aux investisseurs des opportunités à long terme
  • Dans 10 ans, la Chine concentrera à elle seule 43 villes dans ce classement des 100 villes résilientes
  • New York, Tokyo, Londres et Los Angeles sont actuellement les villes les plus résistantes aux disruptions mondiales et le demeureront en 2028, alors que les « challenger cities » se développent rapidement
  • Paris et Londres sont les seules villes européennes classées dans l’indice des 20 villes les plus résilientes

 

Les investisseurs audacieux à la recherche de rendements à long terme devraient se tourner vers les villes du Moyen-Orient et d’Inde, telles que Riyad en Arabie saoudite et Delhi, ainsi que vers les villes chinoises de deuxième rang. Ces marchés devraient bénéficier des mutations mondiales en cours. Autant de marchés qui restent relativement inexploités aujourd’hui.

Dans le cadre de son étude Impacts, Savills établit un indice des villes résilientes et distingue les régions qui abritent les « challenger cities ». Le conseil identifie quelles villes seront en mesure de résister ou de s’adapter aux bouleversements économiques, politiques, technologiques, démographiques, auxquels est confronté l’immobilier mondial aujourd’hui et dans les 10 ans à venir.

Alors que le classement révèle que New York, Tokyo, Londres et Los Angeles sont les quatre villes les plus résistantes aujourd’hui et le resteront en 2028, Savills met en avant huit « challenger cities » qui feront partie des 50 plus grandes villes du classement de la prochaine décennie.

Figure 1 – « Challenger cities » les localisations qui devraient faire un bond d’au moins 10 places et entrer dans le top 50 des villes résilientes d’ici 2028, selon Savills Impacts.
N.B Bengaluru ne figurait pas dans le classement de 2008, son PIB étant inférieur à 50 milliards de dollars.

Ces « challenger cities » sont bien placées pour concurrencer les villes établies, en tirant profit des mutations du marché, car elles sont souvent en mesure de réagir plus rapidement et avec plus de flexibilité aux changements rapides de la technologie et de la société, et sont donc à surveiller par les investisseurs immobiliers, prêts à adopter une vision long-terme. Aucun concurrent venant des États-Unis, ni d’Europe n’a reçu le statut de « Challenger City » de Savills, Paris et Londres étant les seules villes européennes classées dans l’indice des 20 villes les plus résilientes.

« Ce que nos huit « challenger cities » ont en commun, déclare Sophie Chick, Director Savills World Research, c’est qu’elles sont confrontées à une augmentation substantielle de leur PIB et à une augmentation du revenu de leurs ménages, tandis que leurs taux de dépendance – la proportion de personnes n’ayant pas atteint l’âge de travailler par rapport à celles l’ayant atteint – diminueront ou augmenteront à un taux inférieur à celui d’autres grandes villes d’ici 2028. Cela indique qu’elles seront jeunes, prospères et capables de s’adapter aux changements de la façon dont le monde fonctionne, à un rythme plus rapide que certains endroits mieux connus. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure 2 – Index des villes résilientes de Savills : les 20 villes les plus résilientes des 10 prochaines années, selon Savills Impacts

Simon Hope, Head of Global Capital Markets Savills, commente : « La liste des villes les plus importantes au monde peut sembler presque gravée dans le marbre, mais, comme il devient évident que des perturbations sont au menu, nous allons assister à des changements radicaux dans le fonctionnement de la société et des entreprises dans les 10 prochaines années. Pour les investisseurs immobiliers, notre Indice des Villes Résilientes montre que les villes mondiales, établies de longue date, vont beaucoup résister au cours de la prochaine décennie, ayant constaté des niveaux d’investissement élevés, car perçues comme des villes « refuges » pour les capitaux, avec les 10 principales destinations mondiales pour les capitaux à la fois nationaux et transfrontaliers en 2018 reflétant ainsi cet ancien ordre mondial. Cependant, leurs actifs immobiliers sont donc devenus coûteux et très recherchés.

« En tant que telles, nos huit « challenger cities » peuvent offrir des destinations d’investissement alternatives. Même si elles ne sont pas sans risque, ces villes sont prêtes à accélérer leur progression, car elles démontrent leur capacité à faire face aux défis à venir. Les investisseurs devraient commencer à chercher des moyens de se positionner sur ces marchés s’ils sont prêts à être patients et à adopter une vision à long terme. Une personne sur cinq dans le monde est chinoise et au fur et à mesure de la croissance de son économie, la Chine deviendra, avec le temps qui s’écoule, la plus grande économie de la planète. »

Paul Tostevin, Director Savills World Research, ajoute : « Toutes les villes candidates à la « challenger city » viennent de Chine, d’Inde et du Moyen-Orient. Si certaines d’entre elles, telles que Delhi, Mumbai, Bengaluru, Riyad et Jeddah, sont connues dans le monde entier, elles n’ont généralement pas encore réussi à figurer dans le radar des investisseurs immobiliers mondiaux. Celles de Chine – Hangzhou, Nanjing et Ningbo – sont inconnues, malgré une importante population. Toutes ont cependant en commun des populations jeunes, qui sont de plus en plus prospères et qui devraient pouvoir pivoter rapidement pour faire face aux perturbations à venir. »

 

L’Indice Savills des Villes Résilientes est une mesure de la richesse de la ville (PIB), de la richesse personnelle (ménages avec un revenu supérieur à 70 000 USD) et de la démographie (rapport de dépendance de la population).

  • Villes Résilientes : Ces villes font partie du top 20 depuis au moins 10 ans et devraient le rester au cours des 10 prochaines années. Elles sont bien placées pour résister aux nombreuses forces perturbatrices auxquelles est confronté l’immobilier mondial actuel et à venir.
  • Villes Résilientes Emergentes : Les nouveaux entrants dans le top 20, soit au cours de la dernière décennie, soit prévus dans la prochaine décennie. Bien qu’elles ne soient pas aussi bien implantées sur la scène mondiale à l’heure actuelle, nous nous attendons à ce qu’elles correspondent au statut des villes résilientes d’ici 2028 tout en poursuivant leur croissance spectaculaire en termes économiques et de richesse.
  • Challenger Cities : Les villes qui devraient figurer dans le top 50 d’ici 2028 en gagnant au moins 10 places. Elles sont sur le point de se lever et de défier les villes établies en utilisant les perturbations du marché à leur avantage. Pour les investisseurs immobiliers ayant une vision à long terme, ce sont les villes à surveiller.

 

A propos de SAVILLS

Conseil international en immobilier coté à la Bourse de Londres, Savills possède un réseau de plus de 600 bureaux et associés et emploie plus de 35 000 employés à travers le monde. Savills propose une large gamme de services (conseil, gestion, transaction, expertise etc.) à ses clients du monde entier. Les employés de Savills associent l’esprit d’entreprise à une connaissance approfondie de leur secteur et proposent un service sur-mesure à leurs clients.

« It is a brand that leads rather than follows »

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*