Financia Business School lance un nouveau MBA2 Cybersécurité

La cybersécurité, en quelques années, est devenue un enjeu majeur de l’intelligence économique.

En un an, la sécurité est même passée de la 3èmeà la 1èreplace dans la liste des priorités des organisations françaises.

Financia Business School ouvre à la rentrée prochaine son premier MBA2 Cybersécurité pour former des étudiants capables de protéger les données des entreprises et ainsi d’en pérenniser les enjeux économiques.

Ce cursus répond parfaitement à la stratégie de l’école de mettre en place des formations répondant au mieux aux attentes et besoins des entreprises, dont le numérique est devenu un enjeu majeur.

A qui s’adresse cette formation ?

La formation d’une durée d’une année, dispensée en parcours initial ou en alternance, s’adresse à des étudiants de niveau bac+4/5 ou à des professionnels issus de parcours en ingénierie informatique, réseaux, numérique, architecture de logiciels, sécurité informatique,…
Après l’étude du dossier, s’il est estimé admissible, le candidat est convoqué à des épreuves de sélection composées d’un test écrit et d’un entretien devant jury.

 

De nombreux postes à pourvoir dans les prochaines années

92% des entreprises reconnaissent avoir fait l’objet de plusieurs cyberattaques en 2018.

Face à la recrudescence de ces attaques, les entreprises recherchent de plus en plus de professionnels qualifiés pour lutter contre le cyber-crime.

Ainsi, la filière représente actuellement 25 000 emplois en France et devrait en créer 1400 de plus dans les 3 ans.

Le MBA2 Cybersécurité prépare à des postes comme auditeur, opérateur ou encore analyste cybersécurité, mais aussi expert connexe, DSI, CDIO, responsable sécurité systèmes d’information, spécialiste gestion de crise,…

 

Trois questions à Yves Veret, directeur du programme sur le Master 2 Cyber sécurité

1- Quelles sont les particularités de cette formation ?

Sa première caractéristique est évidemment qu’elle est nouvelle et peu fréquente dans une Business School. Sans doute parce que le mot « cyber sécurité » fait immédiatement penser à des métiers d’ingénieurs très techniques et fort complexes. Ce n’est pas faux, mais ce n’est qu’une face du sujet. Ici nous abordons l’autre face qui est ce que doit aborder un manager, à quelque niveau qu’il se situe dans l’organisation, à l’ère du numérique.
C’est bien là la grande spécificité de cette formation : préparer des futurs managers à exercer des responsabilités dans des environnements digitalisés. Ce n’est pas une question technique, c’est l’adoption d’une nouvelle culture.

2- A quoi prépare-t-elle ?

En fait, elle fait partie de la nouvelle culture générale indispensable à l’exercice de responsabilités dans une organisation du XXIèmesiècle. Elle prépare donc d’abord à s’insérer dans une organisation de l’ère du numérique, à en comprendre les nouveaux enjeux, à en assumer les responsabilités particulières – y compris pénales –, à dialoguer avec les ingénieurs qui mettent en place les solutions techniques. Elle a pour objectif de faire prendre conscience de l’importance et de la fragilité des données qui sont désormais au cœur du patrimoine de l’entreprise.

Plus spécifiquement, elle s’adresse aussi aux métiers en charge de l’évaluation des risques, tant dans le monde de la finance que dans celui de l’assurance. Ou bien à ceux qui assurent la protection des systèmes et de l’information de l’entreprise. Elle peut même conduire à des fonctions commerciales dans des entreprises qui proposent des solutions de cyber sécurité. En résumé, cette formation est un atout pour exercer une grande variété de métiers à l’ère du numérique.

3- La cybersécurité est-elle un enjeu pour les entreprises ?

C’est le numérique, la digitalisation des process et l’utilisation massive des données, qui constituent un enjeu majeur pour les entreprises au XXIèmesiècle. En d’autres termes, c’est l’appropriation du cyberespace qui devient un enjeu de compétitivité, et l’on voit bien comment des sociétés jeunes ayant une grande maîtrise des données sont en mesure de déstabiliser des entreprises pourtant bien installées depuis longtemps sur le marché. Bien entendu, l’extension de la présence au cyberespace crée de nouvelles vulnérabilités contre lesquelles il est nécessaire de se protéger. La cyber sécurité est l’ensemble des mesures d’attention, de comportement, de protections, de surveillance… qu’il convient de mettre en place à ce titre. Il n’y a donc pas de doute qu’il s’agit d’un enjeu majeur pour les entreprises et il suffit de lire la presse pour comprendre que les dommages susceptibles de frapper ceux qui ne s’en préoccupent pas sont considérables !

Il n’est pas inutile de répéter ce que nous disions en réponse à une question précédente. Contrairement à l’idée générale, ce n’est pas un sujet que l’on peut réduire à des solutions techniques. Il s’agit bien d’adopter la culture de la société digitale avec ses comportements et sa méfiance, sa conscience de l’importance des données et des processus, son apprentissage des usages du cyberespace. Et si des dispositifs techniques spécifiques sont absolument nécessaires, ils sont inopérants si les personnels n’ont pas appris à vivre dans le cyberespace.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*